En région Nouvelle-Aquitaine, à Pauillac exactement, AFF fabrique des plaques funéraires à partir de "matériaux composites*" et innove en permanence en créant de nouvelles textures et une palette de formes et d’inclusions d’une incroyable variété. L’une des dernières collections créées est la "Compogranit", qui offre un champ de possibilités étonnant.

 AFF

 

Innovation apparue il y a quelques mois, cette gamme inédite vient compléter les existantes déjà détaillées dans un précédent numéro (Résonance n° 128 page 30). Basé sur les méthodes de fabrication éprouvées par la société girondine et faisant aujourd’hui l’objet d’un réel savoir-faire, le Compogranit permet de proposer un article concurrentiel en matière de prix et de qualité de rendu sur le marché de la plaque funéraire.
Par rapport aux techniques habituelles utilisées pour le travail du granit (polissage, sablage, photogravure, etc.), le composite simplifie considérablement le façonnage en évitant ces étapes grâce à une impression numérique haute qualité (du décor composé de différents dessins, motifs et/ou photos) intégrée lors du moulage de la plaque. Les images sont traitées via des logiciels informatiques, permettant d’obtenir une excellente définition.

Photos AFf01

Grâce à ce procédé (comparable à la création d’une image "globale"), on peut pousser beaucoup plus loin "l’histoire" racontée sur la plaque avec des motifs, des photos et des décors plus complexes, d’une plus grande finesse, et nombreux, avec la qualité propre à l’impression numérique. Alors que sur du granit traditionnel, il est techniquement plus compliqué de réaliser des inclusions, de dessiner des ornements ou d'inclure une photo.

"Bien sûr, afin de rester cohérent avec les codes traditionnels des plaques funéraires, il ne s’agit pas non plus de sortir trop des standards. Nous voulons surtout développer des créations originales et donner plus d’options visuelles aux familles et aux proches dans le deuil souhaitant acquérir un objet du souvenir se démarquant des réalisations classiques. Nous avons également, ce qui est très actuel, imaginé des séries à thème comme la pétanque ou le rugby (cher à notre région du Sud-Ouest)", précise Éric Ostins, gérant d’AFF.

"L’un des atouts de cette technique est son aspect très proche du granit massif, restant dans la ligne de ce qu’on l’on trouve en général dans le funéraire. Cela a eu un effet très positif auprès des pompes funèbres et de leurs clients. Depuis six mois, nous avons un impact commercial très satisfaisant. D’autant plus que ce sont des produits cent pour cent manufacturés en France".

L’entreprise AFF est très attachée à la fabrication française, c’est une réelle revendication concrétisée par des fournisseurs choisis dans l’Hexagone, voire régionalement pour ce qui est des "charges" minérales. Ces dernières proviennent d’une société située dans le Sud, effectuant ses extractions dans les carrières pyrénéennes. Même les compositions en "bronze" qui peuvent être mises sur les plaques ou faisant partie de la collection "Compobronze", sont faites dans les ateliers à Pauillac.

Concernant le processus de production, il reste simple et classique. Pour les personnalisables, la famille envoie, par le biais des opérateurs funéraires, les documents visuels et les textes qu’elles désirent voir apparaître sur sa plaque et le graphiste professionnel "maison" effectue les retouches et détourages nécessaires, le montage, et conçoit la maquette qui sera envoyée à celle-ci puis ensuite validée pour l’usinage.

Remarquons que d’autres gammes connaissent aujourd’hui de beaux succès comme les plaques utilisant le système de la "stratographie". Pour faire simple, une image est transférée sur un "gel colle" incolore, sur la plaque composite. Ensuite, un vernis final est apposé. Autre réussite en matière de vente, les articles de la gamme "Schiste" (aspect ardoise), dont l’une des particularités est le relief de la texture, donnant réellement l’impression d’une plaque d’ardoise. Ce relief est en réalité sculpté, et il peut être ainsi reproduit autant de fois que l’on veut. La charge minérale est noire mais ce n’est pas de l’ardoise broyée, ce qui rend l’apparence encore plus bluffante.

Enfin, le savoir-faire AFF s’est étendu sur les urnes (4 litres, 3,5 litres et 3 litres) avec la même "recette" du composite et l’impression sur tissu. Celles-ci bénéficient d’un fond sélectionnable parmi quarante-cinq décors "Standards" et se personnalisent par ajout de la photo du défunt, de son nom, de son prénom et de la date du décès. Le couvercle est, lui, disponible en trois coloris : bronze, argent, ou cuivre, et on y imprime une médaille assortie au décor de l’urne.

La société AFF ne sera pas présente à FUNÉRAIRE PARIS, mais dans le cadre de son déploiement national, elle est toujours à la recherche de quelques représentants multicartes (Paris, Île-de-France, Centre, Bretagne, Normandie) étant intéressés par la commercialisation de ces plaques funéraires originales.

Gil Chauveau

Nota :
*Pour rappel, le composite est élaboré à partir de charges minérales (poudres de granit, de marbre, de schiste, etc.) qui sont mélangées à de la résine. Celle-ci sert de liant, de colle pour obtenir un amalgame que l’on peut couler dans les moules.

 

Résonance n°135 - Novembre 2017

 

 

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations