Comme beaucoup d’autres commerces, un magasin de pompes funèbres a besoin, et donc utilise, différents modèles d’étagères, fixes ou mobiles, sur roulettes pour les fleurs, pouvant supporter des cercueils pour une exposition murale, ou basiques pour y poser des plaques funéraires ou des urnes. Mais existe-t-il encore des usines en France manufacturant ces produits ?

 Deyme

chevaletOui… l’une d’entre elles se nomme Deyme, et se situe sur les bords de la Loire, à Épercieux-Saint-Paul. Créée, il y a une quarantaine d’années, elle est aujourd’hui dirigée par Thierry Torres, qui fit basculer l’entreprise dans le XXIe siècle en optant pour une évolution douce vers le numérique, y associant les irremplaçables pratiques "fait main" des salariés de la société.

De la matière brute à l’expédition en passant par la création, l’usinage et la finition du produit, l’usine ligérienne a fait des articles métalliques (présentoirs, étagères, chariots, etc.) sa spécialité. Travaillant le tube, la tôle et le fil, en inox, acier ou alu (plus le bois "médium" ou aggloméré), elle en maîtrise tous les postes, qui passent, entre autres, de la machine découpe laser et de la tronçonneuse (toutes deux à programmation numérique) à la cabine de peinture intégrée (peinture époxy mixte, époxy polyester ou poudre de zinc), en passant par le poste de soudure robotisé, la bordeuse ou la presse plieuse.

Transition numérique et savoir-faire sauvegardé

Ces machines-outils, et bien d’autres, sont contrôlées par des personnels qualifiés ayant développé de vrais savoir-faire qui font l’excellence de Deyme. Ceux-ci sont là aussi pour garantir un traitement qualitatif maximal du produit, car rien ne remplace la main et l’œil. Certaines phases peuvent même être réalisées de façon classique, manuellement, comme le cintrage, l’ébavurage ou le montage des éléments.

Fournisseur de différents secteurs d’activité – manutention, fleuriste, mercerie, sport, médical, boulangerie –, l’entreprise a aussi conçu une large gamme à destination du milieu funéraire et des pompes funèbres avec des kits de suspension (cimaise, tiges et crochets) pour l’exposition des gerbes et des couronnes, un chevalet à couronne, une table à signature, un chariot d’église, des présentoirs à urnes ou à cercueils, un chariot pour cercueil, des vitrines, des grilles pour fleurs artificielles, différents présentoirs à fleurs (avec ou sans roulettes, d’angles, de milieu de magasin, etc.), des potelets de cérémonie, etc.

im000132

Standard, modifié ou personnalisé

En complément de ces propositions, elle peut répondre à des demandes particulières grâce à un bureau d’études en interne permettant soit d’adapter des modèles existants, soit de concevoir par exemple des présentoirs pour plusieurs cercueils superposés, des agencements spécifiques pour un endroit défini du magasin nécessitant du "sur-mesure".

Dans ce dernier domaine de la personnalisation, la SARL Deyme a développé une réelle expertise. Cela est valable également concernant la couleur des articles, avec un suivi sur les nouvelles tendances de teintes et les dernières techniques. Une veille nécessaire du fait des évolutions constatées dans certains milieux professionnels où l’on voit se modifier les ambiances "couleurs". Ainsi, de la taille à la teinte, tout est quasiment réalisable.

La particularité et la force de l’entreprise de Thierry Torres sont à la fois son organisation en "tout intégré" et la garantie d’une fabrication 100 % française. De la conception à l’expédition, en passant par la gestion du stock des différentes matières utilisées, tout s’effectue sur le site de 3 000 m² d’Épercieux-Saint-Paul.

Enfin, la firme ligérienne est également performante en matière de délais, même pour de nouvelles fabrications. Après étude, une pièce "prototype" peut être élaborée sous 5 à 10 jours après l’acceptation du devis. La qualité et la modernité des équipements permettent une grande souplesse et une réelle flexibilité... et autorisent un excellent niveau de compétitivité en matière de prix sur les petites et moyennes séries.

Gil Chauveau

Résonance n°135 - Novembre 2017

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations