PROMOTIONS

64,00 €15,00 € l'unité
2 produits en stock
138,00 €75,00 € l'unité
39 produits en stock
Partager avec un ami








Submit

Entre deux séjours en Inde, le patron de Monustone Pascal Claudel affiche sa confiance. L’importateur vosgien de granit pour monuments funéraires s’assure personnellement une bonne dizaine de fois dans l’année de la qualité d'extraction de la pierre ensuite fournie à ses clients.

 logo MONUSTONE

 

Rentré d’un séjour d’inspection en Inde fin janvier, Pascal Claudel y est reparti mi-février. Le marbrier vosgien, dirigeant de Monustone (et du site Internet Art-cineraire.com), s’est envolé vers Bengalore et le Karnataka proche (Sud du pays), vers Madurai et le Rajasthan. L’occasion d’aller acheter une machine à sculpter numérique. L’opportunité également de visiter quelques carrières d’extraction et quelques usines où opère son équipe sur place, lui qui vient juste de négocier un gel des tarifs pour 2018 "alors que les prix du transport et les charges augmentent".*

IMG 1966De gauche à droite, Pascal Claudel,
Joël Verbrugghe et deux gestionnaires
de la carrière.

"Avec mon collaborateur Joël Verbrugghe, logisticien, nous y allons vérifier les différentes caractéristiques du granit dans les carrières, la qualité de production et d’emballage, mais aussi pour installer des relations professionnelles. Là, quelqu’un m’a contacté pour qu'on puisse travailler ensemble. Dans ces affaires d’importation, on a besoin de partenaires, explique le chef d’entreprise. Je dis toujours à mes clients qu’une carrière, c’est quelque chose qui vit. Une semaine, elle donne de la très bonne qualité, puis plus rien pendant une, deux, trois semaines. Alors, il faut aller se servir dans celle d’à-côté le temps que le bon granit revienne. Si vous n’avez pas ce bon granit, vous pourrez faire le meilleur travail, le résultat ne sera pas satisfaisant."
Une longueur d’avance

Pascal Claudel en est certain : préserver ce niveau donne une longueur d’avance sur la concurrence. "Plusieurs réunions en usine avec nos principaux fournisseurs nous ont permis de confirmer une qualité qui est déjà depuis pas mal de temps maximale, et évidemment toujours perfectible." Monustone peut compter sur la vigilance de son représentant local Mohamed, un partenaire de vingt ans, qui, passant de carrière en carrière en quête d’informations, entretient un gros réseau de "marqueurs", ces habitués des lieux capables de donner des tendances, d'indiquer qu’à tel endroit ne s’y trouve plus rien d'intéressant après le passage d’un autre acheteur. Ces inspecteurs sur qui s’appuyer aussi pour retenir jusqu’à l’achat les blocs repérés, et s’assurer que le granit acquis soit bien celui chargé sur les camions.

Monustone assure sur place le façonnage grâce à son staff de graveurs, sculpteurs, dessinateurs indiens de monuments, fidèle et formé à ses exigences, qui se déplace de site en site et manifeste un savoir-faire artisanal reconnu.

Le voyage de janvier a été également l’occasion d’affiner la logistique. Il s’est agi en premier lieu d’assurer une continuité des livraisons alors que se profilait le Nouvel An chinois, synonyme de l’arrêt du convoyage pendant un mois. "Nous avons connu ce problème l’an dernier et il y a deux ans. Comme les navires chinois descendent à Chennai (Inde) ou à Colombo (Sri Lanka) pour décharger des containers aux Indiens et en embarquer d’autres avant de repartir, si vous n’avez plus de bateaux, votre cargaison reste à quai. Cette fois, notre agent maritime a changé de compagnie pour les fêtes afin de tenir les délais.

IMG 2192 IMG 2199 IMG 1964 IMG 2274

 

Sécuriser les commandes

Chargé de la logistique en France, présent au déchargement des containers, Joël Verbrugghe avait des suggestions à transmettre afin de sécuriser les commandes et de rationaliser l’espace. "Il a pu apporter quelques amélioration pour faciliter le déchargement, dans la façon de fixer les caisses ou de les agencer, par exemple, poursuit le patron de Monustone. Ce n’est pas anodin quand on a transporté 110 containers en 2017 et quand on en prévoit 130 à 140 cette année. Là aussi, la présence de partenaires sur place est essentielle. En hiver, il n’y a pas trop de problèmes à trouver des fournisseurs, mais il faut surtout qu’ils vous suivent en juillet-août pour alimenter la Toussaint suivante. Il faut des liens solides".

Lorsqu’il rentrera d’Inde, Pascal Claudel se dirigera rapidement vers la Norvège, cette fois. "Nous allons y visiter des carrières afin de choisir des blocs exceptionnels de granit Labrador bleu Haute Qualité. Nous les exporterons vers l’Inde. Ils seront travaillés là-bas." Parce que chaque carrière est unique et produit sa couleur propre, la quête du granit reste la grande aventure de ce passionné de monuments funéraires.

Olivier Pelladeau

Résonance n°137 - Février 2018

 

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations