2018 s'annonce comme une année importante pour la franchise POMPES FUNÈBRES DE FRANCE. Les nombreuses ouvertures d'agences, la communication bien sentie autour de la marque et de ses valeurs seront les "boosters" d'un développement qui s'annonce déjà remarquable pour les 12 mois à venir. Rencontre avec Sandrine Thiéfine, présidente du réseau "POMPES FUNÈBRES DE FRANCE".

 PFDF

 

Sandrine Thiefine photo 1
Sandrine Thiéfine.

Résonance : Madame Thiéfine, comment se profile l'année 2018 pour POMPES FUNÈBRES DE FRANCE ?

Sandrine Thiéfine : Tout d’abord, je souhaite parler de l’année 2017, car elle a été intense à tous les niveaux. Tant sur les rencontres sur le terrain avec les professionnels, le développement de la marque, que sur nos ouvertures d’agences. Nous étions également très présents dans les événements comme les salons professionnels, tels que le salon de la Franchise ou FUNÉRAIRE PARIS. En clair, nous sommes partout et tout le temps. Nous l’avions dit au rachat du réseau, nous tenons donc nos engagements.

Ensuite, pour cette année 2018, cela a démarré très fort par la continuité de notre croissance. Pour rappel, nous avions souhaité garder seulement 18 agences, dans le réseau existant, sur les 35 déclarées au moment du rachat. Nous voulions partir dans le succès du développement de notre marque avec des franchisés qui avaient la volonté de nous suivre, et nous souhaitions repartir sur des bases géographiques saines.
Nous avons ouvert à date 17 nouvelles agences, et 11 agences sont en travaux, soit par des créations, soit par des changements d’enseigne. Et nous avons 12 agences en recherches de locaux. Notre objectif d’atteindre le nombre de 100 agences POMPES FUNÈBRES DE FRANCE en fin d’année 2018 est donc atteignable. Nous y mettons toute notre détermination, et un travail intense est réalisé par l’ensemble de l’équipe. L’objectif est toujours le même, de faire de la marque POMPES FUNÈBRES DE FRANCE une marque nationale forte, très forte.

R : Tout cela représente un certain nombre d'ouvertures et de projets… Que va-t-il en être de la visibilité de la marque ?

ST : Forcément, la croissance de notre marque sur le terrain apporte légitimement une notoriété accrue. Nous devons être présents sur l’ensemble des grandes villes, et en priorité les villes des préfectures et sous-préfectures, car les bassins de population sont élevés. Mais, au-delà de cela, nous souhaitons couvrir l’ensemble du territoire français, et notre marque sera donc visible, très visible, et à des endroits stratégiques dans les communes.

Facade Boulogne 2Agence de Boulogne-Billancourt.

R : Quels vont être les grands axes de votre communication grand public afin qu'elle puisse accompagner au mieux toutes ces réalisations ?

ST : Les franchisés ont actuellement un plan de communication grand public bien déterminé, localement, sur le département ou même sur la région. De notre côté, nous allons bien évidemment faire de la communication nationale, c’est très important pour la notoriété de notre marque et pour nos franchisés. Mais notre priorité est d’implanter des agences, avant de faire de la communication. L’objectif étant une visibilité sur le terrain au moment où nous allons faire de la communication nationale. Pour le reste et pour nos axes de communication, je ne veux pas tout dévoiler à ce stade, mais nous avons de très beaux projets à venir.

SALON FRANCHISE modi2Stand au salon de la Franchise.

R : Il y a un proverbe que vous affectionnez tout particulièrement : "Tout seul, on va plus vite. Ensemble, on va plus loin." Aussi, quels sont les principaux partenariats que vous avez instaurés, ou allez prochainement instaurer, pour le réseau POMPES FUNÈBRES DE FRANCE ?

ST : Nos partenaires sont importants, nous avons des acteurs du secteur funéraire qui nous ont fait confiance dès le rachat de notre marque, et nous avons sélectionné les meilleurs. Je peux parler des Menuiseries Ariégeoises et de l’entreprise Canard, en matière de cercueils, par exemple, ou encore les sociétés Stonest, Maffre, Hygeco, Delfosse, Fape-Obsèques, Desplanches, Gap Production, Elicci, En sa Mémoire, et beaucoup d’autres, je ne vais pas tous les citer. Mais nous sommes satisfaits de nos partenaires actuels. D’autres sont en cours, notamment pour les véhicules, les corbillards, ou encore les chambres funéraires.

R : Un dernier mot pour conclure ?

ST : Je suis particulièrement fière de mon équipe, qui réalise chaque jour à mes côtés un travail intense et avec beaucoup de rigueur. Ensuite, les franchisés sont remarquables, car ils se démènent énormément sur le terrain, pour faire connaître notre marque, leur marque. Ils sont courageux, et fiers de porter une enseigne forte qui a un déploiement intense. Mais, au-delà de cette remarque, je les respecte, et nous avons des liens forts et constructifs. Nous fédérons chaque jour notre réseau, les relations entre les franchisés sont aussi très importantes. Nous travaillons sur du long terme avec nos franchisés, et nous avons encore une très belle aventure à construire. Je suis fière de ce que la marque POMPES FUNÈBRES DE FRANCE est en train de devenir.

Steve La Richarderie

Résonance n°138 - Mars 2018

 

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations