Partager avec un ami








Submit

FunérArts, la société labellisée "Made in Dunkerque", n’est plus à présenter tant la qualité et l’originalité de ses productions ont conquis les pompes funèbres, aujourd’hui plus de 2 800 Relais Funéraires, intitulé "maison" de leurs distributeurs. L’une des forces incontestables de ses dirigeants, Cristelle Blanche Douard et David Timlelt, et de leur équipe, est la capacité à créer en permanence de nouveaux modèles et de nouvelles fonctionnalités à leur Outil de Création et Personnalisation en ligne (OCP). La rentrée 2018 apporte bien sûr son lot de nouveautés.

 FunerArts

Avant les innovations qui seront en place dès la fin du mois, un petit rappel sur l’une des dernières nouveautés de l’année, l’habillage de caisson. Les fourgons funéraires peuvent avoir différents aspects et connaître diverses modifications tant en matière d’équipements, d’éclairages que de décoration, intérieure et extérieure. Seul le caisson funéraire (en inox, polyester), utilisé pour le transport de corps avant mise en bière (réfrigéré), après mise en bière (non réfrigéré) ou mixte (avec groupe frigorifique), ne fait pas l’objet systématiquement de l’ajout d’un revêtement (textile ou autres), du moins sur sa trappe d’accès.

Signalétique complémentaire pour les fourgons

Avec l’habillage proposé, l’ouverture du caisson en façade, sur sa partie visible (lorsque le hayon est ouvert), ou plus simplement sa porte, souvent de couleur grise, est recouverte d’un panneau. Celui-ci est fabriqué selon le procédé habituel qui utilise le plexiglas (parfaitement transparent, très haut de gamme et sept fois plus résistant que le verre) et une technique d’impression donnant une qualité de reproduction photographique unique avec une réelle luminosité. La protection totale anti-UV réalisée directement lors de la fabrication du support assure la pérennité des couleurs pendant 15 ans minimum.

L’image reproduite peut être soit le logo de l’opérateur funéraire, soit une photographie liée à l’environnement, aux spécificités de cette dernière : paysage caractéristique local, funérarium à l’architecture significative, représentation florale apaisante, etc. Comme sur les autres produits façonnés par l’usine de Wormhout, l’habillage de caisson est entièrement personnalisable, en taille (élément recouvrant entièrement ou partiellement la surface de la porte du caisson, en laissant un bord tournant, par exemple), dans le choix de l’illustration (fournie ou choisie dans la photothèque), dans l’ajout des logos (et textes), etc. Chacun adapte celui-ci selon ses désirs ou l’effet souhaité.

Comm pour textes multiples DECOR DE CERCUEIL

Multi-textes et multi-portraits au menu de septembre

Ce qui va donc marquer la rentrée de septembre, même si cela sera fonctionnel dès la fin du mois d’août, concerne l’OCP, et va s’appliquer notamment aux plaques funéraires, plaques de columbarium et devants de stèle. Ce sont deux innovations qui vont enrichir les fonctionnalités de la personnalisation de ces produits. La première est une fonction développée au niveau de l’étape texte.
Jusqu’à présent, une fois le modèle choisi, ainsi que l’image de fond, on arrive à la rubrique "Entrez votre texte personnalisé" permettant de mettre une phrase plus ou moins longue (ou d’opter pour un texte prédéfini) avec sélection de police, taille, couleur du texte, etc. Ensuite, on peut placer celle-ci, à main levée avec la souris, à l’endroit souhaité sur la plaque.

Il est maintenant possible de multiplier cette opération. En effet, on trouve, au-dessus du bloc d’intégration et de modification de texte, la fonction "Ajouter un texte". Ainsi, une fois le premier texte en place sur la plaque, en cliquant sur celle-ci, on peut en ajouter un deuxième, un troisième et ainsi de suite. Le raisonnable bien sûr l’emporte, et on se limite naturellement à ce que peut contenir la surface de l’objet sélectionné. Cette gestion du nombre de textes est possible car apparaît, une fois la deuxième phrase créée, l’item "Supprimer ce texte".

La deuxième modification déployée est identique à celle que nous venons d’exposer, mais concerne l’intégration des portraits. Ici, il s’agit donc de l’étape suivant celle du texte, nommée "Ajouter un portrait". Si le choix est fait de mettre le portrait –  ovale ou détouré – du défunt, dès que celui-ci sera en place, apparaîtra l’option "Ajouter un portrait"... autant de fois que désiré et avec le même item "Supprimer".

Enfin, dernier petit plus dans l’OCP de FunérArts à la sortie des vacances, une nouvelle collection d’images sur le thème des bancs. Comme il est de coutume chez la société de Wormhout, la qualité des images proposées n’a d’égale que la pertinence de la sélection. Ici, nous trouvons une grande diversité de photos aux ambiances empreintes d’une touchante sérénité, avec, sur fond de forêt, de bord de mer, de coucher de soleil, de parcs verdoyants, etc., un banc, vide pour la plupart, et quelques exemplaires avec une personne ou deux. Une nouvelle fois, la beauté est au rendez-vous… l’une des signatures de FunérArts.

Gil Chauveau

Résonance hors série n°6 - Août 2018

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations