Rivaud 2018Le marché français de la Limousine opère sa mutation et, une fois de plus, c’est Benjamin Rivaud qui créé l’événement en proposant une superbe Limousine hybride sur une base Ford Mondeo break. Le résultat est probant. Côté esthétique, nous sommes bien avec tous les codes de la Limousine, côté pratique, la motorisation hybride permet des marches lentes en propulsion électrique et, côté financier, c’est plutôt la bonne surprise. De quoi se laisser séduire par ce type de véhicule qui fait de plus en plus d’adeptes au sein des opérateurs funéraires, ce qui est révélateur. Entretien…

 

Vingt années déjà pour la société Rivaud basée dans le département du Bas-Rhin, mais qui, au fil des ans, s’est taillé une solide réputation nationale de qualité pour l’ensemble de ses prestations, mais également pour la proposition de véhicules funéraires et notamment les Limousines. Pour célébrer dignement ses 20 ans, Rivaud frappe un grand coup en présentant sa dernière innovation, une Limousine funéraire sur une base de Ford Mondeo break hybride. Le résultat est un succès et s’annonce prometteur.

Résonance : Benjamin Rivaud, en qualité de directeur général d’une société, vous êtes habitué à la prise de risque. Pour ce nouveau modèle, quel était le challenge ?

Benjamin Rivaud : La création d’un nouveau modèle est toujours une aventure palpitante. Avant tout il y a une étude amont qui recense les réelles attentes du marché. Bien sûr, instinctivement on a déjà une idée de ce que l’on veut produire, mais ce n’est pas suffisant, il faut se lancer non pas sur des bases subjectives mais bien sur des données objectives. C’est ce que nous avons fait en premier. L’épisode économique récent, qui a eu pour cadre la transition écologique et notamment l’augmentation prévisible du carburant diesel, nous a invités à réfléchir sur un changement radical de paradigme.
Dans une décennie, les constructeurs européens proposeront une gamme 100 % électrique, mais pour le moment ce n’est pas le cas. Il y a bien sûr un constructeur américain qui présente des modèles intéressants "tout électrique", mais à un coût trop élevé qui ne rentre pas dans les possibilités actuelles des opérateurs. La piste hybride a donc été explorée. Ensuite il y a le design du véhicule qui doit obéir à la contrainte funéraire mais qui doit également ne pas être trop ostentatoire tout en ayant une esthétique prononcée.
Comme vous pouvez le constater, il y a un travail de fond important en collaboration avec le constructeur automobile, les designers, le carrossier et rien n’est laissé au hasard. Donc, il faut du temps, de l’expertise technique, un savoir-faire certain mais surtout une volonté de réussir ce challenge et de faire collaborer toutes les équipes dans la joie et la bonne humeur.

DSC 5271

R : Finalement, c’est Ford qui a été sélectionné pour sa motorisation ?

BR : Ford a rapidement retenu toute notre attention, non seulement pour sa motorisation hybride mais également pour l’esthétique générale du véhicule break Mondeo. C’est sur ces éléments que le bureau d’études a planché et, rapidement, nous avons compris que c’était le modèle qui répondait à nos attentes. Les designers disposaient d’une solide base pour s’exprimer et nous avons été devant des choix cornéliens car leur créativité était transcendée par le Mondeo break. Le résultat va au-delà de nos espérances.
Un mot sur la motorisation hybride. C’est une nouveauté pour Ford d’équiper ses modèles break Mondeo de ce dispositif. Le 2.0 litres essence atmosphérique à cycle Atkinson fournit, avec un moteur électrique et une mini batterie de 1,4 kWh, 187 ch et un impact CO2 de 101 g/km. Bien entendu notre modèle est proposé avec une récupération d’énergie au freinage et une transmission spéciale simulant le comportement d’une boîte à variation continue. C’est vraiment un véhicule très agréable à piloter, souple et confortable, répondant aux sollicitations avec générosité. Nous ne regrettons pas notre choix et je pense que les opérateurs seront séduits par ce modèle.

R : La séduction a un coût, ce nouveau véhicule va-t-il trouver sa place dans l’offre globale du marché ?

BR : Nous nous positionnons légèrement au-dessus de la barre des 100 k€. Pour un véhicule de cette qualité de finition et avec cette motorisation, c’est vraiment attractif. Notre Limousine va trouver sa place dans l’offre globale du marché, car celui-ci évolue au rythme du marché du funéraire… donc beaucoup et rapidement.
On pourrait croire que disposer d’une Limousine est l’apanage d’opérateurs citadins sur des bassins de population importants. Détrompez-vous, c’est le contraire. Les opérateurs en zones rurales sont particulièrement demandeurs et la Limousine s’impose aisément face au classique fourgon corbillard qui lui aussi notons-le représente un coût initial.
Les objections à la Limousine se fondaient en partie sur le manque de place pour les fleurs. Vous remarquerez que nos designers et carrossiers, notamment, tiennent compte de ces arguments. Des obsèques en Limousine n’ont rien de déplacé ni d’ostentatoire. Bien au contraire, c’est un véhicule sur mesure pour ce type de cérémonie, conçu sur une base de break d’usage quotidien comme l’est le break Ford Mondeo, donc rien d’exceptionnel dans l’approche, si ce n’est le soin particulier apporté à sa réalisation.

R : Finalement vous êtes de fait l’ambassadeur du concept Limousine en France ?

BR : Ce serait présomptueux de l’affirmer. Nous sommes des interlocuteurs de choix car nous ne proposons que des produits de qualité. Qu’il s’agisse de véhicules neufs ou d’occasions, réaménagés si nécessaire selon vos exigences, nous effectuons bien évidemment le suivi administratif indispensable, immatriculation et conformité Apave ou Veritas. Tout obéit aux dispositifs légis-latifs et réglementaires en vigueur.
Nous avons également un certain nombre de Limousines disponibles à la location et nous sommes également en mesure de proposer votre véhicule à la vente. Avec les années, nous développons une expertise reconnue en matière de véhicules funéraires, de plus nous sommes revendeurs en France d’Intercar, Eagle Coach et Indus Auto. Nos marques de prédilection sont Mercedes, Chrysler, Rexton, Citroën et bien sûr Ford avec sa nouvelle motorisation hybride.
Bien évidemment si vous restez fan des fourgons funéraires classiques, sachez que nos compétences sont également performantes pour la proposition, la mise en œuvre et la réalisation de ceux-ci, selon vos attentes et vos délais.
Avec cette nouvelle innovation hybride, nous ouvrons la voie à une nouvelle gamme de véhicules de type Limousine, répondant aux attentes des familles et bien ancrées dans l’air du temps. Nous sommes heureux et fiers de contribuer ainsi à cette transition sociétale.

Jérôme Maniaque

Résonance n°150 - Mai 2019

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations