PROMOTIONS

64,00 €15,00 € l'unité
19 produits en stock
138,00 €75,00 € l'unité
36 produits en stock

Alterco va prendre en charge la distribution des cercueils Cremona en France. Cette gamme entre dans le cadre d’une stratégie disruptive sur le terrain de l’écologie et de la personnalisation des cercueils. Jusqu’à présent, Alterco était connue pour la diffusion en France de cercueils dits "en carton". Loin d’abandonner cette filière, Alterco se positionne résolument sur le créneau de l’innovation technologique et de l’environnement en distribuant Cremona, une gamme de produits réalisée en panneaux composites de bois alliés avec une partie fonctionnelle en bois massif. Environnement, recyclage, nouvelles exigences du marché… que faut-il comprendre ? Pascal Défossé s’ouvre à vous pour des réponses claires. Entretien…

 Alterco logo

Les conditions préalables pour les cercueils et leur diffusion sur le marché font l’objet d’une réglementation précise et, très récemment, d’une question écrite du M. le sénateur Jean-Pierre Sueur à l’attention de Mme la ministre des Territoires et des Relations avec les collectivités territoriales. En effet, l’arrêté du 20 décembre 2018 pris en application des articles R. 2213-25 et R. 2213-25-1 du CGCT définit les caractéristiques applicables aux cercueils en fixant les modalités de vérification de celles-ci. Depuis le 1er janvier 2019, la législation en vigueur sur la composition des cercueils a évolué. C’est ainsi que l’art. R. 2213-25 énonce que le cercueil doit désormais respecter des caractéristiques de résistance, d’étanchéité et de biodégradabilité lorsqu’il est destiné à l’inhumation ou de combustibilité lorsqu’il est destiné à la crémation. Les caractéristiques retenues sont issues de la norme AFNOR NF D80-001 relative aux spécifications de performances pour le contrôle d’aptitude à l’usage d’un cercueil.

Des travaux sont en cours dans le cadre de la Commission AF 041 "cercueils" du Bureau de Normalisation du Bois et de l’Ameublement (BNBA) concernant la révision éventuelle de la partie 2 de cette norme relative à la caractérisation des cercueils et aux exigences pour la biodégradabilité en terre. Ces travaux associent l’ensemble des professionnels concernés. En clair, les lignes bougent, et rien ne s’oppose, désormais, à la diffusion des produits Alterco, ce qui couronne de longs et patients efforts pour faire reconnaître ses produits par les institutions, les fabricants, ainsi que par les opérateurs funéraires.

Cremona feuilles de chene

Résonance : Alterco, sur le segment du cercueil en bois, est plutôt inattendu, comment expliquez-vous ce virage ?

Pascal Défossé : Il ne s’agit pas d’un virage, mais au contraire d’une suite logique de notre stratégie d’entreprise. Nous sommes sur le segment disruptif des cercueils en matériaux que l’on peut qualifier de composites. En cela comprenez que nous ne sommes pas sur du 100 % bois massif, mais que nous utilisons l’ensemble des techniques offertes afin d’apporter des produits qui prennent en compte la gestion environnementale, le recyclage, les attentes du public également. On nous a longtemps présentés à tort comme étant en opposition avec la filière bois, il n’en est rien. Nous avons les mêmes préoccupations, nous voulons satisfaire toutes les exigences, et nous sommes convaincus que, par un dialogue franc et direct, nous partagerons des valeurs communes. C’est notre souhait le plus sincère.

R : Composite bois, fibre de cellulose, qu’en est-il exactement ?

PD : Historiquement, nous avons initié une gamme de cercueils en fibres de cellulose recyclée, la gamme Ecocerc, qui s’est ensuite enrichie de la gamme LifeArt. Ces gammes très attractives économiquement le sont également d’un point de vue écologique puisque issues du recyclage. C’est un axe commercial qui répond à une demande des familles. Il y a toutefois encore un obstacle qui est en cours de résolution : l’inhumation avec ce type de cercueils qui n’est pas encore autorisée.
Nous avons donc initié une nouvelle gamme de produits sur le même concept environnemental avec la gamme Cremona, des produits d’une excellente facture, qui sont également personnalisables et qui répondent en tous points aux exigences législatives et réglementaires. Donc aucun obstacle à la crémation, l’inhumation ou la mise en caveau. Les cercueils Cremona ne sont ni des cercueils en bois massif, ni des cercueils en panneaux de particules ou en MDF (pour Medium Density Fiberboard, l’appellation anglophone). Nos cercueils Cremona sont réalisés en panneaux composites constitués de plaques de bois contrecollées réalisées à partir d’arbres abattus dans le cadre des campagnes de sauvegarde des forêts européennes. Les panneaux sont naturellement contrecollés avec des colles écologiques.

R : Vous avez une démarche environnementale soutenue, me semble-t-il, quelles sont vos sources en matière première ?

PD : Nous prenons soin de ne pas introduire dans notre process de fabrication des substances nocives dans nos composants (colles, encres, etc.). Il est clair que, dans le contexte préoccupant des espaces forestiers en péril, notre démarche est bien une démarche conservatoire et d’économie circulaire : nous valorisons ce que beaucoup considèrent déjà à ce stade comme des déchets.

R : D’un point de vue commercial, ne craignez-vous pas que votre gamme Cremona entre en concurrence avec votre gamme LifeArt ?

PD : C’est une possibilité, mais elle est très mineure. Le point commun entre les deux gammes est la personnalisation possible de nos produits. D’autre part, certaines familles ne sont pas encore prêtes pour le cercueil dit "en carton", ou encore le mode d’obsèques retenu n’est pas encore compatible avec cette gamme. Pour ce qui est de Cremona, nous restons sur notre ADN Alterco, c’est-à-dire œuvrer pour une gestion optimisée de nos ressources environnementales. En offrant une alternative au cercueil LifeArt, nous proposons un produit différent d’aspect, plus massif, puisque nous constatons souvent que, lorsqu’une famille déterminée à faire l’acquisition d’un cercueil personnalisé n’opte pas pour un cercueil en cellulose, ce n’est pas un rejet brutal du matériau qui s’exprime, mais une volonté de faire l’acquisition d’un cercueil souhaité plus "haut de gamme", plus "cossu".

R : Où sont produits les cercueils Cremona ?

PD : Les cercueils Cremona sont produits actuellement en Allemagne, mais des accords sous licence sont potentiellement concevables avec des fabricants français, c’est notre souhait. Toutes formes de collaboration sont envisageables, nous sommes totalement ouverts aux partenariats. Nous savons que nos procédés s’inscrivent dans une gestion raisonnée de l’environnement, et que nos solutions sont éprouvées, fiables et répondent totalement aux dispositions législatives et réglementaires françaises. Cremona a donc de l’avenir, et il nous appartient d’en faire une réponse franco-française avec un fabricant de renom.

Jérôme Maniaque

Résonance n° 157 - Février 2020

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations