Partager avec un ami








Submit

Le 14 juillet dernier a été inauguré, à Veigy-Foncenex, le Mémorial des Sauveteurs de l'Ombre. La réalisation de ce site, confiée à la société Granimond, a fait l'objet d'un suivi particulier de la part de M. Marcel Arnaud, maire adjoint de la commune de Veigy-Foncenex. Nous sommes allés à la rencontre de cet homme passionné et passionnant afin qu'il nous parle de l'histoire de ce monument et de ce que celui-ci représente, de même que des relations qu'il a entretenues avec la société Granimond durant les travaux.

 

RES94p10a

 

RES94p10bRésonance : Monsieur Arnaud, avant toute chose, pouvez-vous nous rappeler brièvement à qui ce monument rend hommage ?

 

Marcel Arnaud : C’est la première fois en France qu’un mémorial est élevé à la mémoire des réseaux de passeurs qui ont pris tous les risques pour faire franchir la frontière suisse, aux réfugiés, aux politiques recherchés et aux agents de liaison.

Nous avons voulu qu'il soit à la mesure de l'image de notre petit bourg et qu'il soit durable. Il est chargé d'un symbolisme accessible à tous : ses ailes déployées rappellent que les pourchassés étaient ici protégés par nos héros veigyciens qui les prenaient sous leurs ailes. Ces ailes sont aussi le symbole de la liberté. Les pas représentent le chemin qui conduit vers le salut, mais aussi vers la petite rivière qu'ils passaient à gué. Enfin, les aspérités du côté est de la colonne centrale évoquent l'endroit d'où ils arrivaient avec tous les risques qu'ils encouraient. Le côté ouest, lisse et élégant, représente quant à lui la direction de la Suisse, pays refuge et terre d'accueil.

Ces hommes et ces femmes ont retrouvé la liberté en traversant notre village grâce à un réseau de passeurs actifs sur notre commune et nos 7 kilomètres de frontière avec le canton de Genève servant aux différents réseaux, ce qui explique que plus de 2 500 personnes affluèrent vers notre village pour gagner le territoire helvétique.

 

Résonance :  Avant même de solliciter la société Granimond ainsi que d'autres prestataires, la commune avait-elle une idée précise du fond et de la forme qu'elle souhaitait pour ce mémorial, ou vous êtes-vous laissé guider par les différentes propositions qui vous ont été faites ?

 

Marcel Arnaud : Nous avons choisi trois entreprises et leur avons fixé un cadre budgétaire, quelques idées sur le cheminement, la rivière à franchir et la notion de porte vers la liberté. Ensuite, nous avons présenté les projets au conseil municipal. C’est le mémorial élaboré par la société Granimond qui a été choisi.

 

RES94p10c

 

Résonance : Au sein de la mairie et du conseil municipal, c'est vous qui étiez en charge du suivi de ce projet. Pouvez-vous nous en dire plus sur les difficultés particulières que vous avez peut-être rencontrées lors des travaux ?

 

Marcel Arnaud : Oui, en effet sur le papier, c’était une mise en place des plus simples, or ce n’était pas le cas, le lieu était situé en rase campagne, sur l'un des chemins empruntés par les passeurs, sans doute celui qui fut suivi par le plus grand nombre de réfugiés. Nous manquions d’eau et d’électricité, plus que nécessaires aux artisans. Par ailleurs, les ailes étaient très lourdes, mais avec de la bonne volonté, la société Granimond et ses collaborateurs ont érigé les stèles en bons professionnels. Ainsi, le mémorial aux ailes déployées et son sentier symbolique s’ouvrent largement sur le chemin de la liberté.

 

Résonance : Quelles ont été vos relations avec la société Granimond et qu'avez-vous le plus apprécié chez elle ?

 

Marcel Arnaud : En matière de travaux, les collectivités ont toujours beaucoup de difficultés à faire respecter les délais. Pour notre part, nous avons eu beaucoup de plaisir à travailler avec cette société, très professionnelle, sérieuse, en constant rapport avec nous, et qui a exécuté les travaux en respectant scrupuleusement le planning.

 

Résonance : Pour conclure, si M. Neury, maire de la commune, et vous-même aviez un avis à émettre au sujet des services et prestations fournis par la société Granimond, quel serait-il ?

 

Marcel Arnaud : Respect des délais et de l’enveloppe budgétaire, qualité de la prestation et excellent rapport de collaboration.

 

Propos recueillis par
Steve La Richarderie

 

Toute l'équipe de la société Granimond, a souhaité nous faire part de son ressenti vis-à-vis de ce projet humain et peu commun.

 

RES94p10d

 

Résonance : Quelle était la nature des relations entre les différents intervenants de la sté Granimond et les représentants de la commune de Veigy-Foncenex, et comment avez-vous appréhendé ce projet ?

 

Granimond : Comme vous avez pu le constater, M. Arnaud, notre interlocuteur pour la commune de Veigy-Foncenex, est un homme des plus intéressants… Aussi, chacune des rencontres avec lui s'est avérée passionnante, et la transmission des informations au sein de notre bureau d’études n'en a été que plus fascinante et motivante.
Toute l’équipe s’est prise au jeu et a travaillé assidûment afin de proposer un espace "monument" commémoratif qui donnerait, enfin, à la commune de Veigy-Foncenex et aux sauveteurs de l'ombre ainsi commémorés, toute l’importance due à leur dévouement.

De plus, chez Granimond, nous sommes particulièrement attachés à la reconnaissance et à la mémoire de l’homme… et les commémorations sont un devoir de mémoire et d’histoire.

Notre parcours depuis plus de 30 ans au sein des collectivités, de leurs cimetières et espaces cinéraires, nous a fait prendre conscience que, du respect des défunts, dépend le respect des administrés.

 

Résonance : Cette demande était-elle différente des projets que vous traitez habituellement ?

 

Granimond : Oui, effectivement, cette demande était particulière, dans le sens où la commémoration était souhaitée, non pas uniquement pour les défunts de la guerre, mais aussi pour tous ceux qui ont œuvré à sauver des vies, "les sauveteurs de l’ombre".

C’est un hommage à l’entraide, au dévouement discret des passeurs. C’est un hommage à la vie.

D’où l’idée des ailes qui entourent, encadrent, protègent, et prennent en charge les démunis pour les faire passer vers la liberté. Les ailes, le chemin, les pas… sont autant de réponses à l’histoire (et de symboles), qui nous a été racontée sur les passeurs de l’ombre de Veigy-Foncenex.

 

RES94p10e

 

Résonance : S'il y avait une chose à retenir de ce projet, quelle serait-elle ?

 

Granimond : Ce qui nous a vraiment touchés, et surtout impressionnés, c’est ce dévouement magnifique d’une petite bourgade dans un conflit mondial, elle a su tirer parti de sa géographie pour entrer dans l’Histoire par la "belle porte". C’est pourquoi nous avons souhaité travailler sur ce dossier, et y répondre par une création unique, et ce, dans un cadre budgétaire qui permettrait cette réalisation. En procédant ainsi, nous avons nous aussi le sentiment de faire notre devoir de mémoire, en tant que société française œuvrant en direct avec les collectivités.

 

Résonance : Un dernier mot...?

 

Granimond : La sté Granimond tient tout simplement à remercier la commune de Veigy-Foncenex pour cet honneur et pour nous avoir accordé sa confiance.

 

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations