PROMOTIONS

64,00 €15,00 € l'unité
2 produits en stock
138,00 €75,00 € l'unité
39 produits en stock
Partager avec un ami








Submit
PDMPatrick De Meyer,
directeur général de Hygeco SA
et vice-président du Groupe de Facultatieve

Monsieur Patrick De Meyer, directeur général de Hygeco et vice-président du  Groupe de Facultatieve, a bien voulu répondre à nos questions concernant les produits "Safe Balm®" présentés lors du dernier Salon Funéraire Paris 2013. Nous souhaitions en savoir plus sur ces nouveaux fluides dont la vocation est de se substituer aux produits à base de formaldéhyde, encore en usage aujourd'hui en thanatopraxie.

 

Résonance : Monsieur De Meyer, avant que nous abordions le sujet des produits "Safe Balm®", la société Hygeco ayant connu de nombreuses évolutions ces dernières années, pouvez-vous nous faire un bref retour sur sa composition en ce début d'année 2014 ?

 

Patrick De Meyer : Avec plaisir ! Aujourd'hui, Hygeco SA est la holding de tête qui englobe deux structures opérationnelles officiant chacune dans un secteur bien précis, Hygeco PMA (Post Mortem Assistance) qui propose des services tels que transport de corps ou soins de thanatopraxie, et Hygeco International Produits qui, comme son nom l'indique, est plus orientée sur la vente de matériel spécifique à l'hygiène funéraire.
Hygeco PMA, qui est active sur le plan national, emploie environ 230 personnes dont 148 thanatopracteurs répartis entre le siège et les 9 établissements secondaires, et réalise environ
95 000 soins par an.
Hygeco International Produits quant à elle, comme ses sociétés sœurs présentes dans différents pays européens, propose à la vente du matériel post mortem, allant du consommable aux équipements funéraires en passant par les instruments et les fluides de thanatopraxie.

 

R : Justement, à propos de fluides de thanatopraxie, lors du Salon FUNERAIRE PARIS 2013, Hygeco International Produits a présenté les fluides "Safe Balm®". À la suite de la directive 98/8/CE du Parlement européen et du Conseil du 16 février 1998 concernant la mise sur le marché des produits biocides, plusieurs grosses structures s'étaient mises en quête de trouver un substitut au formaldéhyde. Quelle a été la genèse de ces produits ?

PDM : Effectivement, les premières recherches sur ces produits datent de 1998, époque à laquelle l'Europe a commencé à légiférer sur les agents actifs. Il a d'abord été question de ceux présents dans les produits de grande consommation tels que savon, additifs agroalimentaires ou encore ameublement en aggloméré, puis, par la suite, produits à usage professionnel…
Ainsi, les produits à base de formaldéhyde utilisés en thanatopraxie ont intégré la liste TP22 et nécessitent un agrément ministériel pour être utilisés durant la période transitoire.
La recherche s'est activée dans de nombreux pays, chacun d'entre eux ayant choisi un ou plusieurs composants chimiques de base (formaldéhyde, dioxyde de soufre et sulfite de potassium pour l'Allemagne, bronopol pour l'Espagne, acide borique pour les Pays-Bas, iode pour la Suède ou encore composés de l'ion ammonium quaternaire pour l'Italie). Ces travaux de recherche ont également vu naître de nombreux accords collatéraux entre différents grands acteurs des secteurs concernés.
Jusque-là, aucun produit efficace pouvant se substituer au formaldéhyde dans son application en thanatopraxie n'avait été découvert.

En 2006/2007, le groupe OGF a entrepris des recherches sur le développement d'un nouveau produit sans formaldéhyde en choisissant comme substance active le bronopol (sous tutelle de l'Espagne). Ces recherches ont débouché sur la formulation d'un composé dont les essais se sont avérés concluants. Le groupe OGF étant propriétaire de la formule, il a signé un accord avec Hygeco International pour la fabrication à grande échelle et la commercialisation de ces nouveaux fluides baptisés "Safe Balm®". Ce sont les produits que nous avons présentés en avant-première au Salon FUNERAIRE PARIS 2013 en novembre dernier.


R : Quelles différences dans leur utilisation par rapport aux produits à base de formaldéhyde ?

 

PDM : À vrai dire… aucune ! "Safe Balm®" propose un fluide cavité et un fluide artériel qui s’utilise de la même façon que les produits utilisés jusqu’à ce jour, 500 ml de liquide artériel à diluer et 500 ml de cavité à épandre pur. Les thanatopracteurs, de leur côté, ne devraient rencontrer aucune difficulté lors de leurs interventions car les protocoles d'utilisation sont très similaires. De même, "Safe Balm®" peut être utilisé avec des adjuvants tels que le softyl (décoagulant) ou autres colorants.
En effet, lors des essais pratiqués en phase test, "Safe Balm®" s'est avéré aussi facile d'utilisation que les fluides à base de formaldéhyde, et les résultats, que ce soit au niveau de la conservation ou de la présentation sont excellents.

 

R : Justement, à propos de la conservation, certains reprochaient aux produits à base de formaldéhyde une conservation excessive du défunt dans le temps. Qu'en est-il pour "Safe Balm®" ?

 

PDM : L'approche n'est pas la même, et les effets diffèrent sur la durée. À court terme, la conservation du corps produite par "Safe Balm®" est tout aussi satisfaisante qu'un produit formolé sauf que, contrairement à ce dernier, le corps ne se rigidifie pas. À plus long terme, après quelques semaines, le corps, en présence d'oxygène, reprendra un cycle de décomposition tout à fait naturelle.
Ces produits ne figeant pas les cellules, ils ne stoppent en aucun cas la décomposition du corps, ils ne font que la ralentir.

 

R : Et dans le cas de corps ayant subi des traitements lourds, les résultats ont-ils été aussi concluants ?

 

PDM : Les tests ont été pratiqués sur environ 2000 corps parmi lesquels des cas ayant subi de la chimio et/ou de la radiothérapie, des cas d'ictère… Il n'y pas eu de résultats négatifs par rapport à ces cas spécifiques. Comme je l'ai dit précédemment, les performances de "Safe Balm®" sont similaires à celles des produits formolés. Nous n'avons pas rencontré de difficulté. Ensuite, il faut préciser que pour les cas de corps hydropiques, "Safe Balm®" s'avère plus pratique car, non astringent, il permet moins de rejet.


R : Et du point de vue de la toxicité, qu'en est-il ?

 

PDM : Le bronopol est une substance active… il n'est donc pas inoffensif par définition au même titre qu'un simple détergent à usage domestique. Cela étant, contrairement au formaldéhyde, il n'est pas cancérigène. Cependant, comme cela était déjà le cas pour les fluides formolés, il y a des règles d'utilisation à respecter, et celles-ci seront abordées lors de la phase de distribution des produits.

 

R : Les fluides "Safe Balm®" ne sont pas encore disponibles à la vente… Quand le seront-ils et comment cela va-t-il se passer ?

 

PDM : "Safe Balm®" devrait être commercialisé à partir du 2e trimestre 2014 avec une première phase de distribution qui sera accompagnée d'une formation destinée à tous les thanatopracteurs. De plus, outre cette formation, une fiche explicative sera présente dans tous les cartons de produits.
Nous avons également mené une réflexion au niveau du conditionnement et de ses Codes couleurs afin qu'aucune confusion ne soit possible, même pour une personne daltonienne… Dans ce même esprit, les contenants et les goulots ont été également réfléchis pour être compatibles avec les instruments utilisés jusque-là, par les thanatopracteurs, pour les produits formolés. Tout a été réfléchi pour faciliter la transition aux professionnels.
Enfin, grâce à l'autorisation de mise sur le marché (AMM) qui a été délivrée par le ministère de Tutelle, nous pourrons, dans un second temps, diffuser "Safe Balm®" dans tous les pays de l'Union européenne où sont pratiqués les soins de conservation.

 

R : Y a-t-il encore un élément que vous souhaiteriez nous préciser ?

 

PDM : Rien de particulier. Je vais simplement profiter de cette interview pour adresser mes vœux aux lecteurs de Résonance.

 

Propos recueillis par
Steve La Richarderie

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations