Partager avec un ami








Submit
Olivier-GirotOlivier Girot, directeur général FAPE Obsèques et LE VŒU Funéraire

L’année 2014 aura une saveur toute particulière pour les équipes des sociétés FAPE Obsèques et LE VŒU Funéraire. Après plus d’un an d’observation et de construction, c’est un nouveau modèle qui sera déployé dès janvier. Rencontre avec Olivier Girot, directeur général des deux entités.

 

Résonance : Comment appréhendez-vous ce nouveau départ ?

 

Olivier Girot : Avec beaucoup d’enthousiasme et d’impatience. En effet, le lever de rideau, lors du salon de l’art funéraire, a rencontré un franc succès. Rien d’étonnant puisque ce sont nos partenaires eux-mêmes qui nous ont demandé de leur inventer FUNÉLIB’ !
Jugez plutôt : plus de 1 000 personnes accueillies sur nos stands durant les trois jours, représentant 250 professionnels du funéraire, partenaires des marques FAPE Obsèques, LE VŒU, IFFPF et autres prospects et 160 contrats de réservation FUNÉLIB’ signés.
Sans négliger la participation active de nos collègues de Diot Assurances, autour du concept particulièrement novateur de la garantie de service, qui ont séduit plus de 80 partenaires dont la moitié afin de réaliser des audits d’assurance. Bref, nous avons beaucoup de grain à moudre en 2014, mais il va nous falloir respecter la trêve des confiseurs avant de repartir à l’attaque. Si certains ont voulu comparer l’efficacité de nos équipes commerciales à une machine de guerre, rassurez-vous, elles n’ont rien perdu de leur humanité et de leur convivialité.

 

R : Concrètement, qu’est-ce qui change en 2014 ?

 

OG : Comme nous l’avons déjà expliqué dans votre édition spéciale salon, nous redéployons notre force commerciale : onze animateurs et deux responsables commerciaux qui vont se partager le territoire métropolitain et outre-mer. Notre volonté est bien évidemment d’augmenter le présentiel auprès de nos partenaires opérateurs funéraires qui souhaitent les voir plus souvent. Et puis, leurs besoins évoluent, ils sont d’ailleurs bien recensés dans les quatre métiers qui constituent l’architecture de notre offre FUNÉLIB’ : l’assurance, la formation, le conseil, la délégation de convois. Plus de présence, de suivi de développement et de solutions à mettre à disposition en matière de contrats obsèques et de services.

 

R : Pensez-vous fusionner ?

 

OG : Tous nos projets et toutes nos actions visent à préserver les deux sociétés, les deux marques et les deux gammes de produits. Cela ne nous empêche pas d’établir des synergies, car les fondamentaux sont les mêmes. Tout ce qui pourra améliorer la qualité du service rendu à nos apporteurs sera mis en œuvre. C’est dans cet esprit que nous avons également réorganisé nos services de gestion. FAPE Obsèques et LE VŒU bénéficient toutes deux d’une délégation totale de gestion indispensable afin de maîtriser parfaitement toute la chaîne de production, de l’émission du contrat obsèques jusqu’au règlement de la facture transmise par l’opérateur funéraire.
Jusqu’au 24 décembre dernier, des aménagements ont été effectués sur les sites des deux entreprises, orchestrés par Sabine Kempiak, notre directrice de gestion. Le mot clé en est le quatuor, groupe formé de quatre personnes, deux animateurs commerciaux et deux assistants en back office pour faire le lien avec l’activité terrain. Ce nouvel ensemble doit permettre d’offrir le meilleur service avec un assistant plus orienté gestion et l’autre commercial.
Des formations ont été dispensées à l’ensemble des collaborateurs afin d’obtenir une plus grande efficacité et une plus grande polyvalence. Une véritable force commerciale supplétive pour plus de proximité et de réactivité avec l’ensemble de nos partenaires.

 

R : Pensez-vous réorienter votre activité vers les services ?

 

OG : Non, notre métier principal demeure indiscutablement la distribution et la gestion de contrats obsèques, et cela ne changera pas demain. À ce titre, nous continuons à étudier les améliorations qu’il est encore possible d’apporter à nos solutions "Prévoyance" et "Épargne", et certaines verront d’ailleurs le jour en 2014.
Permettez-moi de rappeler qu’avant d’être une offre de services, FUNÉLIB’ est d’abord un état d’esprit et le trait d’union entre deux sociétés qui ont travaillé historiquement pour la défense des intérêts de leurs partenaires opérateurs funéraires. Il n’en demeure pas moins que FUNÉLIB’ a été conçue pour leur apporter des réponses concrètes à des problèmes récurrents. Nous la portons donc avec fierté, car elle a beaucoup de sens pour préserver l’indépendance des opérateurs funéraires et leur permettre de mieux appréhender l’avenir.

 

RES96P10b

De nombreux visiteurs lors de FUNERAIRE PARIS 2013 sur le stand FAPE Obsèque LE VŒU Funréraire.

 

R : Quelles sont vos prévisions pour 2014 ?

 

OG : Avant cela, nous allons clôturer 2013 avec des chiffres en phase avec nos prévisions pour les deux sociétés, ce dont nous pouvons nous féliciter, dans un contexte de crise et avec l’énorme travail accompli dans le cadre des travaux de rapprochement. Il faut dire que la production de décembre nous a permis de battre plusieurs records historiques dans la lignée incontestable du salon du Bourget.
Pour 2014, nous sommes en ordre de marche pour revoir prioritairement un maximum de nos partenaires et mettre à leur disposition toute notre expertise en matière de développement de la prévoyance funéraire et des services périphériques. Nos objectifs sont très ambitieux.
Le monde du funéraire devrait encore tirer son épingle du jeu en faisant preuve de dynamisme et d’audace dans un marché en pleine mutation. Quant aux revalorisations des contrats, la cuvée 2013 devrait être encore de bonne, voire d’excellente qualité pour FAPE Obsèques et pour le VŒU, grâce au changement de fournisseur opéré courant 2013 par cette dernière.
Si cela est satisfaisant pour les segments de portefeuille les plus récents, constitués de contrats à taux techniques inférieurs à 2 %, ce sera encore insuffisant pour les segments les plus anciens dont certains contrats ne bénéficient plus d’aucune revalorisation. Dans un contexte économique où l’on évoque clairement la possibilité d’une nouvelle baisse du taux du livret A à 1 %, les véritables contrats obsèques, distribués par les professionnels du funéraire, ont encore un bel avenir devant eux.
Notre rôle est également de vous accompagner dans la mise en œuvre de stratégies gagnantes dans le développement et la gestion de vos portefeuilles. Désireux d’être plus que jamais avec vous, à vos côtés pour relever de nouveaux défis, l’ensemble des collaborateurs de FAPE Obsèques et du VŒU Funéraire se joint à moi pour vous souhaiter une bonne et heureuse année 2014.

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations