Bien que trentenaire, la société Artflor se veut résolument novatrice. Fort du succès de son nouveau produit, la microgerbe Artflor pour columbarium, Michel Carollo nous explique comment, en s'appuyant sur des outils modernes tels que le e-commerce et le street marketing, il entend conjuguer savoir-faire, traditionalisme et nouvelles technologies, afin d'envisager sereinement l'avenir de son entreprise installée depuis peu dans ses nouveaux locaux du bassin d'Arcachon.
Résonance : M. Carollo, Artflor est une entreprise spécialisée dans les compositions florales artificielles funéraires depuis près de 30 ans. Pouvez-vous nous parler plus en détail de son historique ainsi que de son activité ?

Michel Carollo : Implantée depuis sa création dans la région bordelaise, cette entreprise, familiale et artisanale, réalisait des compositions florales en fleurs naturelles et artificielles. Par la suite, du fait d'une demande massive et croissante, elle s’est spécialisée dans les compositions de fleurs artificielles dédiées au funéraire. Sa particularité, à l’époque, était de se déplacer avec un fourgon et de proposer les compositions en "dépôt vente", ce qui apportait un vrai service, et surtout, une grande souplesse d’approvisionnement aux professionnels du secteur funéraire. Aujourd'hui encore, nous usons de cette méthode qui est toujours aussi appréciée.
D'autre part, depuis le 1er juillet dernier, nos ateliers ont pris place dans de nouveaux locaux situés  à la Teste-de-Buch, dans le bassin d’Arcachon, un endroit merveilleux.
 
R : Vous semblez très attaché au fait de pouvoir garantir des produits très qualitatifs, notamment grâce à une production française à la main. Ces valeurs et ce savoir-faire sont-ils le fondement de votre entreprise ?

MC : Oui, il est important et indispensable que nos produits soient d'une très grande qualité, aussi bien dans le choix de nos fleurs que dans la manière de les associer. Lors de la fabrication de nos compositions, nous les mettons toujours en situation afin d'être sûrs de l'impression qu'elles produiront sur le client final. Chaque membre de l’équipe accorde véritablement une attention toute particulière à la satisfaction des familles, c’est notre priorité. Ainsi, pour rester dans cette logique nous avons un contrôle qualité à chaque étape de la production. Nous veillons également à ce que nos compositions ne se détériorent pas durant le transport, et, à cet effet, nous avons développé  des emballages spécifiques qui sont  accompagnés par une fiche de contrôle qualité.

R : En 2010, lorsque vous rachetez l'entreprise, vous constatez une forte évolution du marché en faveur de la crémation. Dès lors, vous mobilisez vos effectifs afin de mener une réflexion sur un concept dédié à cette pratique, et, c'est en 2011 que votre projet commence à prendre forme; pouvez-vous nous en dire plus ?

MC : Étant très curieux de nature, je m’intéresse à toutes les nouveautés, quel qu'en soit le domaine. Ces derniers temps, j’ai constaté que les columbariums se généralisaient dans nos cimetières ! Or, les familles n’avaient pas de véritables solutions pour fleurir leurs défunts. Seuls existaient les soliflores, qui ne sont d’ailleurs pas autorisés sur tous les columbariums… D’où l’idée d’une minicomposition florale autoadhésive. Ce concept, qui s'est avéré être complètement novateur, nous l'avons déposé à L’INPI afin de nous protéger et de pouvoir entamer sereinement sa production à grande échelle. Parallèlement à cela, afin de simplifier la mise en situation  du concept Artflor en magasin et d'aider les familles à visualiser le produit, nous avons  également développé un présentoir dédié reprenant la thématique d’une porte de columbarium. Je pense que c'est sur ce genre de derniers détails et sur l'attention que nous portons aux familles que s'est bâti le succès de notre produit.
 
R : Victime de son succès, le concept Artflor a déjà séduit de grandes enseignes. Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore vos produits et qui demain se verraient séduits par eux, êtes-vous en mesure de proposer des gammes exclusives à vos partenaires ?

MC : Bien entendu, disposant d'une très grande flexibilité de fabrication dans nos ateliers et essayant d'être toujours plus créatifs, nous sommes  parfaitement en mesure de proposer une gamme personnalisée, afin de répondre au mieux aux besoins de nos clients.

R : À l'occasion de ce nouveau virage que vous avez engagé en 2011, vous avez également publié un site internet. Pouvez-vous nous en parler ?

MC : À l’ère du numérique, il n’est pas concevable qu’une société qui se dit novatrice ne soit pas présente sur le Web. Nous avons donc profité du lancement de ce nouveau produit pour développer, en parallèle, notre site internet "www.artflorfuneraire.com" qui dispose d'ores et déjà de toutes les fonctions dédiées au e-commerce.
Là encore, dans le souci de satisfaire la clientèle, nous proposons sur notre site l’envoi d’un échantillon pour les clients qui veulent voir et toucher la qualité du produit ; cette démarche était indispensable !

R : Votre site est actuellement principalement dédié à votre nouveau concept. Comment le voyez-vous évoluer à plus ou moins court terme, et plus généralement, pensez-vous que cette évolution aura un impact sur votre activité ?

MC : Oui, tout à fait, notre site va devenir l’élément central de notre stratégie commerciale, tournée résolument vers le e-commerce. Vous y trouverez prochainement l’ensemble des produits traditionnels. Le e-commerce étant relativement nouveau pour notre clientèle, nous avons mis en place un camion “show-room” itinérant; de cette manière, nos clients pourront voir réellement les produits, qu’ils commanderont ultérieurement sur notre site.
Nous veillerons ensuite à ce que les acheteurs soient livrés en 72 h, une fois leurs commandes validées. Ainsi, ils pourront gérer leurs commandes "tout en souplesse", ajustant au mieux leurs demandes en fonction de leurs besoins, par petites quantités, sans jamais risquer une rupture de stock.

R : Pour conclure, y a-t-il un sujet que vous souhaitiez aborder ou un nouveau projet que vous aimeriez nous présenter?

MC : Je voudrais conclure en remerciant mon équipe qui, par son implication, a permis que la microgerbe Artflor soit distribuée dans toute la France.
Nous sommes une entreprise novatrice, flexible et réactive, et souhaitons donner un nouvel essor au marché funéraire en proposant à nos clients des produits en accord avec les tendances actuelles et s’adaptant aux technologies modernes qui, demain, seront présentes partout.
D’autre part, l’association fourgon “show-room” itinérant et internet, de par l’optimisation des moyens mis en œuvre qu’elle représente, fera bénéficier à nos clients de tarifs très compétitifs, d’ici à la fin de l’année, sur nos produits traditionnels, microcoussins et microgerbes pour columbarium.
Gardez bien l’œil ouvert, car Artflor vous réserve encore d’autres nouveautés pour 2013. Notre équipe n’a pas fini de vous étonner. Alors rendez-nous régulièrement visite sur notre site.

Propos recueillis par
Steve La Richarderie

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations