Partager avec un ami








Submit
Catherine GEHL nous en dit plus sur la création de la société Colorga, qui développe principalement des logiciels de gestion pour les espaces cinéraires et les cimetières.
Résonance : Mme Gehl, le développement de logiciels étant à l’opposé des métiers de la pierre dans lesquels vous travaillez depuis de longues années, notamment en collaboration avec la société Granimond, pouvez-vous nous parler de la genèse du projet "Colorga" ?

Catherine Gehl : En effet, en contact permanent avec les collectivités locales, notamment pour les aménagements d’espaces cinéraires, j’ai pu faire plusieurs constats.
Mais avant tout une question. Savez-vous quelle est la part des petites et moyennes communes en France ? La majorité. Et le premier constat est que dans ces collectivités, les élus et leurs collaborateurs se démènent pour tant de domaines, pratiques, techniques, juridiques, qu’il ne s’agit plus d’un travail, mais d’un sacerdoce. Il faut être motivé.
Étant administratrice par ailleurs, j’ai conscience que leur travail est complexe.
D’autre part, j’ai été à l’origine de la création d’autres logiciels de gestion, notamment pour la société Granimond, c’était un vrai challenge étant donné leur spécificité et leur exigence.
Au regard de ce que j’ai pu comprendre, les espaces cinéraires étant relativement jeunes, et donc faciles et rapides à mettre à jour, je me suis donné un nouveau défi : créer un logiciel de gestion qui puisse être facilement accessible par les petites et moyennes communes (financièrement) et faire en sorte que les "nouveaux cimetières" soient tous gérés informatiquement et en toute sécurité, dès l’origine de leur installation et de leur fonctionnement.
Pour ce faire, Je suis accompagnée, dans cette démarche, par ma collaboratrice programmatrice, et nous formons un tandem au diapason. Mon défit est devenu le nôtre. La proximité avec les collectivités et le dévouement des secrétaires de mairie, pour ces gestions, nous confortent encore plus dans ce projet.
Nous sommes à leur écoute et à leur service tous les jours afin d’apporter un suivi permanent.
Le service offre par ailleurs des mises à jour permanentes en fonction des législations et des besoins, et , de plus, celles-ci sont intégrées au fur et à mesure de façon transparente et gratuite pour toutes les collectivités en même temps.

Résonance : Quelles sont les spécificités de ce "soft" et en quoi constitue-t-il une réponse probante aux problèmes rencontrés par les collectivités dans leur gestion de columbariums et de sites cinéraires ?

Catherine Gehl : Nous voulions une application accessible par le plus grand nombre, sans discrimination financière grâce à des coûts très faibles, contrairement aux prestations onéreuses des sociétés informatiques existantes (logiciel, modules, licences, stages, formations…).
Cette application s’articule à la manière d’une "mutuelle", sachant que les redevances, en cours d’utilisation, seront dues dans une ligne budgétaire de fonctionnement.
Ce système offre une grande sécurité et surtout une grande facilité d’emploi, puisqu’il n’y a plus de licence par poste, ni de nombre limité d’accès, qui plus est, l’application est accessible depuis n’importe quel ordinateur grâce à internet. Enfin, la mise en œuvre peut être opérationnelle en une seule journée si besoin est… Réactivité, toujours !

Résonance : Vous semblez très attentive aux besoins de vos clients, cela vous oriente-t-il régulièrement dans les évolutions à apporter à Colorgasoft ?

Catherine Gehl : Je suis très sensible au respect des familles et des administrés… J’en suis une moi même ! De plus, j’ai notamment été confrontée au décès de mon père il y a peu…
Nous apportons avec Colorgasoft des suggestions et des éléments qui permettent aux collectivités de remettre les contrats aux familles, dans une considération plus proche des personnes. La gestion doit faire le lien entre la mémoire et les administrés, et la prise en compte des personnes qui gèrent ces familles en mairie.

Résonance : Le succès rencontré par Colorgasoft, même auprès des collectivités n’ayant pas fait appel aux services de Granimond pour la création de leurs sites cinéraires, vous a amenée à créer une nouvelle entité, à savoir : "Colorga". Aujourd’hui, à qui s’adresse le logiciel Colorgasoft, et quels services proposez-vous au sein de votre nouvelle entreprise ?

Catherine Gehl : La société COlorga a effectivement été créée, car je voulais cette structure totalement indépendante. Son nom lui vient de la contraction de COLlectivité et d’ORGAnisation.
Son objet social : "Conseil de gestion", lui est propre, même si nous avons conçu le logiciel Colorgasoft (gestion des espaces cinéraires) avec l’expérience acquise, non seulement grâce à Granimond, mais aussi avec un certain nombre de partenaires de collectivités, forts de leur savoir en matière de gestion directe, et bien sûr dans le cadre des évolutions de la législation.
Eu égard à la législation "informatique et liberté", les données appartiennent à chaque collectivité. Et nous faisons les déclarations ad hoc pour nos clients.
Nous voulions mettre ce logiciel à la disposition de toutes les collectivités. D’ailleurs, aujourd’hui, à la demande des collectivités qui gèrent leurs espaces cinéraires sur Colorgasoft, satisfaites de l’adéquation de celui-ci à la législation, de sa facilité de prise en main et surtout du gain de temps et de sécurité, nous avons finalisé le logiciel complémentaire "Softicim" pour la gestion des cimetières, avec des solutions peu onéreuses lorsque les communes ne disposent pas de plan de cimetière.
Les dossiers peuvent être traités par toute personne en mairie, et ce, sans avoir suivi de lourdes et complexes formations, même lorsqu’il s’agit de dossiers de reprise de concession quasi automatisée (les courriers sont automatiquement formatés…).

Résonance : Pour conclure, y a-t-il une information supplémentaire que vous souhaiteriez apporter ?

Catherine Gehl : D’autres idées sont en cours d’étude pour apporter des services spécifiques avec toujours la volonté de mise en place aisée pour les petites et moyennes collectivités.

Je tenais à préciser que la société Granimond offre aujourd’hui à ses clients les droits d’entrée sur l'application "colorgasoft", c’est dire si celui-ci correspond parfaitement aux attentes.
 
Propos reccueillis par
Résonance

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations