PROMOTIONS

64,00 €15,00 € l'unité
6 produits en stock
138,00 €75,00 € l'unité
39 produits en stock
Partager avec un ami








Submit

Sandrine Thiéfine, présidente du réseau POMPES FUNEBRES DE FRANCE et Philippe Basseville renouvellent aujourd’hui leur collaboration, après avoir travaillé ensemble au sein du groupe ROC-ECLERC. Elle lui a proposé d’occuper le poste de directeur du développement et de l’animation au sein de l’entreprise. Rencontre avec ce nouveau directeur, personnage-clé des futurs développements de ce réseau renaissant.

 PFDF fmt

 DSC3851 fmt
Philippe Basseville, directeur
du développement et de
l’animation du réseau
POMPES FUNÈBRES
DE FRANCE.
Thiéfine Sandrine Offi fmt
Sandrine Thiéfine, présidente
du réseau POMPES FUNÈBRES
DE FRANCE.

Ayant mené une première partie de carrière riche d’expériences variées, notamment dans l’assurance et les contrats obsèques, et après une expérience dans la franchise funéraire, Philippe Basseville a accepté la proposition de la nouvelle dirigeante du réseau POMPES FUNÈBRES DE FRANCE. C’est sans hésitation qu’il a commencé son travail, en allant, dans un premier temps, sur le terrain à la découverte du réseau et à la rencontre des franchisés existants.

"Cela a duré plus d’un mois et demi. Nous avons, avec Sandrine Thiéfine, rencontré, l’ensemble des franchisés, afin de nous présenter et d’exposer le nouveau projet d’évolution, de modernisation et de croissance du réseau. Cette phase de découverte étant achevée, je m’attelle maintenant à une des parties importantes de ma mission, qui concerne le développement", explique d’emblée Philippe Basseville.

L’une des particularités de la marque POMPES FUNÈBRES DE FRANCE est le prestige de son intitulé à l’accent patrimonial. Cette assise suscite de l’intérêt et attire des opérateurs funéraires soucieux souvent d’attacher leurs établissements familiaux à un nom qui fait sérieux.

Accompagner les créateurs d’entreprise

"Cela se concrétise par l’étude de candidatures à la marque. Il y a bien sûr de nombreuses entreprises funéraires qui ont déjà des points de vente, mais il y a également des créateurs d’entreprises. Ce sont des personnes qui ne sont pas dans le milieu funéraire, mais qui s’intéressent fortement à notre secteur d’activité et souhaitent entreprendre. Actuellement, je travaille sur de nombreux dossiers en cours de réalisations pour les prochaines semaines ou prochains mois.

D’importantes entreprises funéraires existantes sont en discussions très avancées avec notre équipe. Les dirigeants de ces entreprises sont des acteurs majeurs du marché, ce sont des gens exceptionnels. Des liens de confiance ont été créés depuis de nombreuses années entre eux et nous.

"L’une de nos priorités avec Sandrine Thiéfine est l’accompagnement des franchisés. Nous avons une obligation de moyens et de soutien. Nous avons un savoir-faire à transmettre, et notre présidente a une expérience solide et reconnue du fait de sa forte expérience professionnelle tant dans le domaine du funéraire que dans le domaine de la franchise. Nous voulons mettre nos franchisés dans les meilleures dispositions possibles, car nous devons réussir ensemble franchisés/franchiseur dans l’intérêt de tous et dans l’intérêt de notre marque" ajoute Philippe Basseville.

Offrir au réseau une identification forte

Notre identité, elle va s’écrire à la fois en termes humains et techniques. Tout d’abord avec une mise à disposition de la charte graphique indiquant la signature, les logos, les couleurs afin de bien identifier physiquement les points de vente. Nous pouvons aussi identifier le nom de l’entreprise ou le nom du dirigeant dans l’enseigne, car si l’entreprise est historique, il est important d’associer les deux noms. "Nous fournissons la charte "agencement du magasin". Nous voulons des magasins avec des codes couleurs (pour les murs, sols, etc.) et mobiliers (couleurs et types de meubles). Mais avec le choix pour l’opérateur funéraire d’organiser son agence comme il veut, car c’est lui qui y est présent au quotidien. Il y a également des partenaires référencés, avec des prix négociés spécialement pour nos franchisés", complète-t-il.
En matière de logistique "humaine", Philippe Basseville rencontre personnellement chaque candidat. Dès que le projet semble réalisable, une étude de faisabilité est mise en route, ainsi qu’une analyse complète du candidat, et notamment la partie financière du projet. "Je leur présente une véritable photographie du marché sur la ville cible. Cela permet au candidat dirigeant d’appréhender du concret, et pour nous de confirmer que le projet d’entreprise est réalisable et viable".

Ainsi, Philippe Basseville déploie, tant pour les franchisés existants que pour ceux qui souhaitent s’investir dans le funéraire, une logistique commerciale et une assistance à visage humain. On retrouve ici, incontestablement, ce qui fut la marque de fabrique de Sandrine Thiéfine dans ses précédentes responsabilités. Voilà qui est de bon augure pour l’avenir de POMPES FUNÈBRES DE FRANCE… Avec également Philippe Basseville à ses côtés !

Résonance n°122 - Juillet 2016

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations