de Magneinville Aubin 2019Depuis son élection à la présidence de la Chambre Syndicale Nationale de l’Art Funéraire (CSNAF), en 2016, Aubin de Magnienville n’a eu de cesse de faire connaître les métiers de la sphère funéraire… Entre les études et autres analyses du marché, les "Assises du Funéraire", en 2016 et les "Assises du Deuil", en 2019, ou encore le salon FUNÉRAIRE PARIS, la CSNAF porte haut les couleurs de ses ambitions en étant un acteur majeur de la filière qui répond aux attentes, tant de ses adhérents que des familles. Rencontre avec un président engagé… au service de son métier.

 

CSNAF 2011Résonance : Le paysage funéraire a énormément évolué ces dernières années. Entre les rachats des uns, les rassemblements des autres ou encore l’arrivée de nouveaux acteurs… En tant que président de la CSNAF et porte-parole de la majeure partie des fournisseurs de la branche, comment appréhendez-vous tous ces changements ?

Aubin de Magnienville : Bien sûr, les changements que vous énumérez préoccupent la profession. Mais il faut voir les problèmes en face pour pouvoir mieux s’y préparer. C’est ce que fait la CSNAF en analysant le marché de manière fine, en décortiquant les problématiques, et en partant du principe qu’un problème bien posé est un problème à moitié résolu.

R : De fait, et notamment grâce aux diverses études qu’elle finance, la CSNAF se veut très attentive aux comportements et attentes des familles. Quelles pratiques ou autres tendances vous semble-t-il pertinent de suivre de près ?

AdM : Les données concernant la crémation ne doivent pas sortir de notre écran radar. Sa montée prédite comme inéluctable va-t-elle continuer au rythme de 1 % par an ? Les nouvelles générations vont peut-être faire mentir cette prédiction…

R : Cette édition 2019 de FUNÉRAIRE PARIS sera-t-elle le reflet de ces observations, ou bien est-il encore trop tôt pour une réponse de terrain adaptée ?

AdM : On voit déjà clairement certains opérateurs funéraires s’adapter aux nouvelles exigences de personnalisation des familles. Les fournisseurs fabricants, quant à eux, sont prêts, et proposent d’ores et déjà des produits innovants et adaptés. On comprend ici encore l’utilité de travailler main dans la main avec les opérateurs funéraires.

R : Dans la continuité des "Assises du Funéraire" créées par la CSNAF en 2016, vous avez co-organisé cette année, avec l’association "Empreintes" (anciennement "Vivre son deuil"), les "Assises du Deuil". Quel retour faites-vous sur cet évènement, et quelle sera la prochaine étape ?

AdM : Après les "Assises du Funéraire", les "Assises du deuil" ont permis d’aller encore plus loin sur le sujet du deuil. Elles ont permis d’en comprendre les mécanismes complexes, comme l’impact sur la santé des survivants. La CSNAF est fière de contribuer à la prise de conscience de ces sujets, pour le bien de la filière funéraire.

R : Pour conclure, si l’on devait dresser un bilan des trois années passées…, quels projets ont été menés à leur terme et quels sont ceux, en cours, qui vous tiennent particulièrement à cœur ?

AdM : Les "Assises du Deuil", les "Assises du Funéraire", le salon 2017 ont été trois beaux projets menés à leur terme qui permettent de placer la CSNAF comme une instance qui a sa place dans le paysage funéraire. Parallèlement, les attentes des adhérents de la CSNAF sont grandes, car les incertitudes sur l’avenir de leurs métiers sont nombreuses.
Sans nul doute, ce qui me tient le plus à cœur, c’est la préservation de nos métiers, de nos savoir-faire, ils constituent la fierté de notre profession. Faire qu’ils puissent s’adapter aux changements à venir est pour moi une priorité. C’est un objectif atteignable grâce à la réactivité des industriels, mais grâce également à la coopération de nos clients, dont la prise de conscience est un élément moteur, car c’est toute la filière qui est concernée…

Steve La Richarderie

Résonance n° 155 - Novembre 2019

 

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations