Partager avec un ami








Submit

À l’approche de Funexpo, Cyril Ladet, directeur du salon, a bien voulu répondre à nos questions au sujet des préparatifs, des innovations et du programme de cette prochaine édition. Échange d’expérience et d’expertise, gain de temps, facilité de visite et accès à l’information du secteur semblent être les maîtres mots de cet événement pour les professionnels funéraires.

 

Cyril-Ladet

Cyril Ladet, directeur du salon Funexpo 2012.

 

Résonance : M. Ladet, bien que cette question soit récurrente à chaque édition, au point d'en devenir presque banale, elle n'en est pas moins d'une importance capitale pour les nombreux visiteurs et exposants qui vont venir au salon… comment s'annonce Funexpo 2012 ?
 
Cyril Ladet : C’est effectivement une question classique et je partage tout à fait votre point de vue sur son importance. L’édition 2012, s’annonce  riche en nouveautés et en nouveaux exposants. Nous cherchons constamment à améliorer tous les axes de la manifestation pour la rendre toujours plus exhaustive, riche d’échanges, performante et plus agréable à vivre aussi bien pour les exposants que pour les visiteurs.
Dans cette dynamique, nous avons mis en place des outils pratiques pour simplifier la tâche des exposants et visiteurs : un nouveau système de réservations hôtelières en ligne ainsi qu’un module de rendez-vous à la disposition des visiteurs afin de leur permettre d’optimiser leur temps de visite.
Le nombre d’exposants constant par rapport  à l’édition 2010 est l’illustration du renouvellement de la confiance des acteurs majeurs du secteur en Funexpo. Malgré la crise économique, certains continuent de capitaliser sur leur image et comptent bien, de par leur présence, promouvoir leur savoir-faire. Rappelons tout de même un principe simple : l’importance de resserrer les liens et de faire circuler
l’information entre les différents acteurs, fournisseurs, distributeurs et acheteurs du secteur. En effet, ces périodes nous rappellent que le business est avant tout affaire de relations humaines.

 

mettre en avant le savoir-faire innovant de nos exposants mais également de permettre à nos visiteurs d’identifier le plus rapidement possible toutes les nouveautés du secteur pour optimiser leur temps de visite


R : Les 3 animations annoncées sont : un atelier de thanatopraxie, un parcours de l'innovation et un parc de véhicules d'occasion. Elles sont définitivement orientées vers le visitorat pompes funèbres. Est-ce un choix réfléchi, et que désirez-vous apporter au chaland grâce à ce type d'animation ?
 
CL : Funexpo est un salon innovant. Nous avons donc tout naturellement voulu mettre à la disposition des visiteurs des outils efficaces et pertinents qui agrémentent fortement leur parcours et ainsi aller au-delà d’une simple plateforme d’achats ou de veille. Les animations nous permettent non seulement de transmettre des informations pratiques et techniques mais également de créer un échange entre tous les acteurs. 
L’animation "Thanatopraxie" s’adresse aux thanatopracteurs comme à l'ensemble des professionnels du secteur funéraire, qui pourront assister à des démonstrations de reconstruction et ainsi échanger avec d’autres professionnels. C’est une grande première à Funexpo, car nous n’avons jamais organisé ce type d’animation par le passé. Le "Parcours de l’Innovation", lui, s’adresse à toutes les catégories de visiteurs et a pour vocation de mettre en avant le savoir-faire innovant  de nos exposants et également de permettre à nos visiteurs d’identifier le plus rapidement possible toutes les nouveautés du secteur pour optimiser leur temps de visite. Cette animation est largement couverte par le magazine Résonance, partenaire de l’opération. Nous avons également voulu mettre à disposition un espace pour les "Véhicules funéraires d’occasion", tout simplement pour répondre à une demande qui émane de nos visiteurs, sans oublier l’importance que nous portons à
l’exhaustivité, non seulement en termes de produits mais aussi en termes de diversité de nos exposants.

R : Historiquement, la FFPF et E.T.A.I. travaillent de concert à l'organisation de Funexpo. Le parti pris des animations est-il le reflet de l'esprit militant, de l'engagement et de la relation de proximité qui sont propres à la Fédération Française de Pompes Funèbres ?
 
CL : Nous travaillons effectivement main dans la main avec la FFPF. C’est un échange d’expérience et d’expertise pour proposer à nos exposants et visiteurs un évènement  toujours plus enrichissant et une plateforme de veille et d’achats qui soit la plus pertinente possible. Nos maîtres mots sont, entre autres, le gain de temps, la facilité de visite et d’accès à l’information secteur. Funexpo est bien évidemment ouvert à tous sans prédilection c’est avant tout une plateforme française et européenne du secteur funéraire.
 
R : À propos de l'international,
l'accent est-il toujours autant porté sur ce domaine ? Les exposants étrangers seront-ils au rendez-vous comme les années précédentes ?
 
CL : Je vous le confirme, Funexpo attire, édition après édition, de nouveaux exposants, principalement européens. La plupart d’entre eux, comme nous l’avions déjà constaté lors de la préparation de l’édition précédente, cherchent à se diversifier, mais également et surtout à ne pas être uniquement tributaires de leur marché domestique. Par ailleurs, ils contribuent à la venue d’un public plus large et complémentaire.


Propos recueillis par
Résonance

 

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations