PROMOTIONS

64,00 €15,00 € l'unité
3 produits en stock
138,00 €75,00 € l'unité
39 produits en stock
Partager avec un ami








Submit

C'est en 1983 que la première planche de "Pierre Tombal" apparaît dans le journal de Spirou. Un fossoyeur comme héros de bandes dessinées, une idée que l'on pouvait trouver bizarre, mais tel fut le concept de Marc Hardy, le dessinateur, et de Raoul Cauvin, le scénariste. Et cette idée était loin d'être folle puisque, 31 ans après, Pierre Tombal est toujours là, en mars est sorti son 30e album : Question de vie et de mort.

 

Marc-Hardy
Marc Hardy.

Qui a dit qu'avec la mort tout s'arrête ?

Certainement pas "Pierre Tombal", qui gère au quotidien ses pensionnaires du cimetière avec leurs hauts, leurs bas, leurs doutes et leurs chamailleries. Perpétuellement taquinée par la vie, Mme la Mort n'entend pas céder un pouce de terrain aux effronteries des uns et des autres. Œil pour œil, dent pour dent, telle est sa devise ! Et ce n'est pas toujours de tout repos... Une fois de plus, le petit théâtre des bizarreries de la vie et de la mort se déploie, pour notre plus grand plaisir, sous l'œil goguenard et philosophe du fossoyeur le plus populaire de la BD. Un concentré d'humour noir, tendance macabre, signé par le duo Cauvin et Hardy, toujours très en verve.

Donc, vous l'avez bien compris, Pierre Tombal passe sa vie à s'occuper de la mort de ses contemporains, il creuse dans son cimetière, et surtout communique avec ses locataires, et la Faucheuse. L'univers de ce personnage se partage donc entre les tombes et le bistrot, où il retrouve ses copains pour boire un coup et taper le carton. Ses amis sont aussi un peu de la partie, ce qui donne lieu à des échanges assez cocasses sur le devenir de nos dépouilles mortelles ; il y a là le marin qui immerge les corps, le patron de pompes funèbres qui, lui, les incinère et un quatrième qui joue avec eux écoute et prend souvent peur suite à leurs élucubrations. Derrière son zinc, la belle Anita les écoute avec patience, ajoutant son grain de sel de temps à autre.

Si un jour "Pierre Tombal" devenait un dessin animé, le générique serait tout trouvé :
Dieu sait qu'je n'ai pas le fond méchant
Je ne souhait' jamais la mort des gens
Mais si l'on ne mourait plus
J'crèv'rais de faim sur mon talus
J'suis un pauvre fossoyeur
Les vivants croient qu'je n'ai pas d'remords
À gagner mon pain sur l'dos des morts
Mais ça m'tracasse et d'ailleurs
J'les enterre à contrecœur
J'suis un pauvre fossoyeur
Et plus j'lâch' la bride à mon émoi
Et plus les copains s'amus'nt de moi
Y m'dis'nt: "Mon vieux, par moments
T'as un' figur' d'enterr'ment"
J'suis un pauvre fossoyeur
J'ai beau m'dir' que rien n'est éternel
J'peux pas trouver ça tout naturel
Et jamais je ne parviens
À prendr' la mort comme ell' vient
J'suis un pauvre fossoyeur
Ni vu ni connu, brav' mort adieu !
Si du fond d'la terre on voit l'Bon Dieu
Dis-lui l'mal que m'a coûté
La dernière pelletée
J'suis un pauvre fossoyeur.

RES99P92a
Dédicace de Marc Hardy.


L'inoubliable chanson du grand Brassens colle parfaitement à notre petit héros. Un détail, si vous désirez mettre Pierre d'exécrable humeur, il vous suffit juste de lui causer crémation…
C'est dans ces décors-là, le plus souvent, qu'une histoire va naître, en deux planches maximum, la chute sera là, Pierre vous aura fait vivre une anecdote de l'un des pensionnaires, qui vaudra le grand prix de l'Humour noir en 2000 à Marc Hardy et Raoul Cauvin.
À noter que, dans le milieu du funéraire, "Pierre Tombal" a déjà sévi, il y a quelques années, avec le Vœu Funéraire et une petite BD pour expliquer aux enfants la crémation : "Papy se disperse".
C'était lors du salon 2014 du roman et de la BD de la Couture (62), où Marc Hardy était l'invité d'honneur, que j'ai eu l'occasion, une fois de plus, de me faire dédicacer un album, et surtout de pouvoir faire une petite interview du talentueux dessinateur.

Sébastien Mousse : Bonjour Marc, ma première question, que l'on a dû te poser des dizaines de fois, comment naît l'idée de créer un héros fossoyeur ?

Marc Hardy : Elle naît dans l'urgence, au lancement d'une nouvelle formule du magazine Spirou, en attendant de trouver une meilleure idée.

SM : En plus de trente ans, "Pierre Tombal" n'a presque pas évolué, ses traits sont vraiment fixés depuis le quatrième album. La vitesse avec laquelle tu le dessines dans tes dédicaces est impressionnante, et surtout que, la plupart du temps, le dessin est personnalisé, je vois avec les copains auteurs, une phrase, une signature et le tour est joué, mais le dessinateur, lui, le boulot n'est pas le même du tout, l'exercice n'est pas fatigant et difficile ?

MH : J'adore dessiner, j'adore dessiner "Pierre Tombal" et j'adore dessiner plein d'autres choses que lui. Plus d'un tiers de ma production n'est pas destinée à une quelconque publication, ce sont juste des envies. Vous pouvez en voir certaines sur mon site. Ce qui serait difficile pour moi, c'est d'être placé en position de ne pas (ou plus, horreur !) pouvoir dessiner.

SM : Sur ton site*, par exemple, on peut voir quelques teasers qui ont été réalisés pour la sortie d'un album, l'idée de dessins animés très courts, du style de ceux des "Sales Blagues de Vuillemin", n'a jamais été envisagée ?

RES99P92b


MH : Il y a déjà eu quelques projets, mais qui ont toujours été bloqués au stade du financement. L'idée effraye toujours ceux qui devraient investir de l'argent.

SM : J'ai l'immense honneur que, pour l'édition d'un "Embaumeur" à venir dans quelques mois, "Sens interdit" de Jacques Saussey, tu te sois prêté au jeu de la préface, dessin et texte en plus, c'est la première fois pour "Pierre Tombal" ?

MH : Non, c'est déjà arrivé, mais c'est la première fois que je me suis tant amusé à la réaliser.

SM : Tu as eu plusieurs personnages, plusieurs séries, il ne reste que "Pierre Tombal", qui a un succès important, est-ce que d'autres séries sont en gestation, en préparation ?

MH : J'ai des demandes pour continuer certaines de mes autres séries, et j'ai des idées et envies pour de nouvelles, le tout est une question de temps. Même si, pour les dédicaces, je travaille très vite, mes pages sont loin de toujours venir facilement. Je travaille actuellement sur un one-shoot Spirou, que j'ai commencé il y a plus de quatre années. Avec "Pierre Tombal", il me prend un maximum de mon temps.

SM : Le 30e album de "Pierre Tombal" vient de sortir, le 31e est déjà en préparation ? Ou tu as une autre actualité éditoriale en ce moment ?

MH : J'ai un livre qui va bientôt sortir avec des planches réalisées entre mes dix et quinze ans, au départ, d'anciennes histoires de Bob Morane, d'Henri Vernes. Tout cela a été étoffé de textes de souvenirs, d'anecdotes et de quelques dessins récents. Très amusant et très perturbant.

SM : Marc, je te remercie de m'avoir accordé un peu de ton temps.

MH : Merci à toi de m'avoir aussi accordé un peu du tien.


Sébastien Mousse
Directeur littéraire et thanatopracteur

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations