Temporaire et connecté, le monument qui donne un sens au recueillement : “apprivoiser l’absence dès le jour de l’inhumation“. La révolution numérique va-t-elle voler au secours du monument traditionnel ? C’est bien parti avec l’offre proposée par Tellement Là.

Petite révolution dans le domaine de l’interactivité et de l’individualisation de nos univers quotidiens, de la vie à la mort ! Le premier configurateur de pierres tombales est né, créé par STONEST fin 2017* et mis en place depuis début 2018, il connaît un joli succès, avec déjà plus d’une centaine d’exemplaires mis en service dans les agences de pompes funèbres.

FunérArts, la société labellisée "Made in Dunkerque", n’est plus à présenter tant la qualité et l’originalité de ses productions ont conquis les pompes funèbres, aujourd’hui plus de 2 800 Relais Funéraires, intitulé "maison" de leurs distributeurs. L’une des forces incontestables de ses dirigeants, Cristelle Blanche Douard et David Timlelt, et de leur équipe, est la capacité à créer en permanence de nouveaux modèles et de nouvelles fonctionnalités à leur Outil de Création et Personnalisation en ligne (OCP). La rentrée 2018 apporte bien sûr son lot de nouveautés.

En travaillant au quotidien avec les collectivités locales, OGF est devenu leur partenaire privilégié. Le Groupe les accompagne dans leur mission de service public, qu’il s’agisse de l’aménagement de cimetières ou de solutions de souvenir après la crémation.

Lancement de la première bourse de transport mortuaire dédiée aux professionnels du funéraire pour rentabiliser leurs transferts mortuaires.

Dans l’univers du cimetière, la plaque funéraire est un élément central connaissant aujourd’hui de nombreuses évolutions qui, sortant du classicisme, vont vers des productions plus créatives, utilisant des matériaux autres que le granit. L’une des entreprises historiques du secteur, France Funéraire, vient de fêter ses cinquante ans, et reste l’un des leaders en matière d’innovation, impulsant souvent les tendances de demain.

Présent sur le marché du funéraire depuis quelques années, ALBAE se positionne comme une marque ayant vocation à proposer tous les incontournables du métier. Pour en savoir plus, nous avons rencontré Nicolas Duault, directeur commercial d’ALBAE.

Nouvelles appellation et identité visuelle, nouveaux objectifs et nouvelles aspirations issues de longues années d’expérience dans le secteur de la formation. L’IFFPF qui devient l’Institut des Métiers du Funéraire, s’offre pour l’occasion une communication dédiée, un site Internet "relooké", et quelques beaux projets pour les mois qui viennent. Stéphane Gadala, son responsable, répond à nos questions afin de nous dévoiler en détail cette mutation et les principaux atouts.

Le 26 mai dernier a eu lieu la première édition du Printemps des Cimetières parisiens. Après le succès de ces éditions en Rhône-Alpes, la mairie de Paris a initié cet événement pour mettre à l’honneur le patrimoine de ces lieux chargés d’histoire et de mémoire : de quoi mettre en lumière la Maison Rebillon et ses deux cents ans d’existence et d’excellence.

Gilles Van Assche, l’un des deux dirigeants des Pompes Funèbres Droumaguet, établissement adhérent à la Fédération Française des Pompes Funèbres (FFPF), a suivi la formation de chef d’entreprise (niveau VI) de l’E.NA.MEF., l’école de la Fédération. Il nous présente sa société et nous parle de son choix pour ce centre dirigé par Florence Fresse et réputé pour la qualité de ses sessions.

"En créant la SAS FUNÉFOR en septembre 2016, nous avions conscience de proposer une offre de formation différente de l’existante dans nos métiers où prédomine exclusivement l’offre diplômante réglementaire", précise Mario Metta, qui a bien voulu répondre à nos questions.

La formation est régulièrement réformée. Elle est aménagée pour que les structures s’adaptent à la vision que les pouvoirs publics ont des mutations économiques et sociales du pays. Cette fois-ci, les changements à venir tiennent plus de la révolution que de la réforme. La réforme modifiera les structures et donnera au citoyen un rôle nouveau.

Évoqué lors de nos précédents échanges, le développement digital, initié par le groupe Sublimatorium Florian Leclerc à destination de ses adhérents, arrive aujourd’hui à une phase suffisamment avancée pour que nous puissions en parler avec son maître d’œuvre, Florian Leclerc. Nous nous sommes donc entretenus avec ce dernier sur les spécificités de ce site "modèle" et sur les prochaines étapes de ce vaste projet numérique.

FUNICO poursuit son extension en ouvrant un dépôt dans le "quart Sud-Est", en totale cohérence avec ce que nous a déclaré l’an dernier* le fabricant nordiste de cercueils. Celui-ci souhaitait en effet disposer d’au moins six points de livraison sur le territoire français afin d’être au plus proche de ses clients, de leur assurer le meilleur service et de permettre à ses commerciaux de développer leur marché. Jérôme Hégo, directeur de FUNICO nous en donne quelques détails.

EFFA a obtenu une bonne nouvelle lors d’un sondage sur les participants 2017 à ses formations, un score de 85 % des participants trouvent un emploi dans leur domaine dans les 30 jours qui suivent l’obtention de leur diplôme. Ces résultats nous ravissent, mais quelles sont les raisons de ce succès ?

Hydrosystem, société drômoise spécialisée en engineering hydraulique et dans les techniques associées, est connu dans le milieu funéraire pour son étonnante et efficace Crocopelle, mais également pour une gamme variée de chariots électriques et thermiques, aux différentes fonctionnalités, toutes aussi pertinentes et efficientes les unes que les autres, et pour son chariot-grue. Petite revue de détail.

Si je vous dis "pôle travaux", il se peut que vous pensiez à : "chantier", "combinaison et poussière" voire "casque coloré vissé sur la tête". Et vous n’auriez pas tort. Seulement, c’est incomplet. Être directeur d’un pôle travaux, c’est participer activement au développement d’un groupe et être l’un de ses vecteurs de croissance. Rencontre avec Julien Favier, directeur du pôle travaux de FUNECAP GROUPE.

Sur un marché actif, en constant mouvement, il est nécessaire d’être réactif, attentif aux besoins des pompes funèbres et, force de proposition, de créer et innover en permanence. C’est l’un des objectifs constants de FunérArts et de ses dirigeants, Cristelle Blanche Douard et David Timlelt, qui proposent depuis peu des habillages de caisson funéraire.

Créée par Gilles Fury, il y aura bientôt 30 ans, la société Fury Diffusion s’est forgée, avec une certaine discrétion en matière "médiatique" mais une réelle efficacité commerciale, une belle notoriété de leader français notamment dans le domaine des inters en bronze et des médaillons en porcelaine blanche. Gilles Fury venant de prendre une retraite bien méritée, c’est Karine Mathieu, collaboratrice de celui-ci durant plus de vingt-quatre ans, qui préside maintenant aux destinées de l’entreprise vosgienne.

Thanatopraxie, assistance post mortem, équipement et installation de laboratoire médicaux et funéraire, gestion de crise… sont autant d’activités, connues et reconnues, qui composent le spectre des compétences de la société Hygeco. Pourtant, il en est une, méconnue, où là encore le Groupe français excelle, c’est dans la production et la diffusion d’articles funéraires, et plus particulièrement celle des urnes. Rencontre avec Damien Comandon, président du Groupe Hygeco.

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations