Fabricant de caveaux funéraires en béton depuis plus de 30 ans, Stradal a vu son activité funéraire fortement évoluer ces dernières années. Usant de matériaux respectueux de l'environnement, très attentive aux besoins de ses clients, et soucieuse de l'esthétique des sites funéraires et cinéraires qu'elle réalise, la société Stradal se démarque sur un segment qui lui correspond. Patrice Monin, directeur commercial, a bien voulu nous présenter la structure "Stradal Funéraire" qui a ainsi vu le jour…
Résonance : Monsieur Monin, pouvez-vous nous présenter Stradal… son activité, son histoire et ses produits ?

Patrice Monin : Fabricants de caveaux funéraires en béton depuis plus de
30 ans, nous étions connus par nos clients, professionnels du funéraire et collectivités, sous les différentes marques Nephtys, BMI ou Stradal. En 2009, nous nous sommes recentrés sur Sradal pour une meilleure visibilité auprès de nos clients, tout en conservant la proximité et les spécificités régionales de nos gammes et services.
Spécialiste des caveaux en éléments pour les cimetières traditionnels, nous fabriquons également des caveaux autonomes NF, des ossuaires, des enfeus, des caveaux en plaque ou des petits modèles… sans oublier les columbariums ou réceptacles d’urnes. En un mot, tous les produits nécessaires à l’aménagement d’un cimetière, paysager ou non.
 
Aujourd’hui, notre activité Stradal Funéraire dispose d’une structure nationale à part entière : des usines implantées sur le territoire pour une meilleure réactivité, une équipe commerciale dédiée  pour bénéficier d’un échange d’expériences et d’expertises, des pivots sédentaires en relation étroite entre nos clients et nos sites, pour renseigner, orienter et organiser toute une logistique appropriée vers les dépôts ou les chantiers ou tout simplement au départ de nos usines.

Nous nous appuyons également sur un bureau d’études interne pour améliorer nos gammes standard ou les adapter aux spécificités régionales de nos clients. C’est bien sûr par leur écoute, la compréhension de leurs problématiques et leurs remarques que nous pouvons progresser et développer de nouveaux produits. La dimension humaine reste primordiale pour notre équipe.

R : Ainsi, vous avez dû repenser votre organisation et faire de Stradal Funéraire une structure  à part entière. D'après vous, cette évolution notable est-elle uniquement le fruit de vos prestations en termes d'aménagements et de services ?

PM : Nos gammes de caveaux répondent aux habitudes régionales (dimensions, types d’ouvertures supérieures, frontales, etc. contremarches, semelles, cadres..), avec différentes configurations techniques pour s’adapter aux allées et aménagements de cimetières.

Outre le savoir-faire que nous apportons, ce qui nous semble essentiel c’est l’échange et le partage d’expériences. Que ce soit avec les paysagistes, les architectes ou les services techniques des collectivités, notre équipe peut suggérer ou développer des solutions, tout en s’appuyant sur des exemples de réalisations.
Notre site web est un bon reflet de notre culture et de notre recherche de collaboration permanente.  Articulé autour des étapes clés d’un aménagement, telles que la création, la reprise de concessions, les carrés confessionnels, les terres communes… l’internaute peut y trouver les grands principes juridiques qu’une collectivité se doit de connaître. La rubrique “Produits” explique l’intérêt de telle solution technique, donne des conseils ou rappelle les principes de mise en œuvre. Sans oublier la rubrique FAQ (Foire aux questions) qui développe des sujets liés au terrain, à la présence d’eau, à l’accès à la concession ou à la norme NF des caveaux autonomes étanches…
Au-delà des produits préfabriqués et des échanges et conseils liés à l’aménagement, l’équipe de Stradal Funéraire développe aussi des services tels que l’accompagnement technique lors de la pose des grands chantiers, la programmation d’une logistique calée sur l’ordre de pose des caveaux dans les tranchées, etc.

Par cette approche complémentaire à notre cœur de métier, nous souhaitons partager le savoir et les bonnes pratiques entre professionnels du funéraire.  

R : Vous avez évoqué plus haut toute l'attention que porte Stradal au respect de l'environnement, pouvez-vous nous en dire plus ?

PM : Tout d’abord, nous sommes fiers de notre matériau ! Aujourd’hui, avec les nouvelles préoccupations environnementales, le béton bénéficie d’un regain d’intérêt auprès des maîtres d’ouvrage et des maîtres d’œuvre. Constitué de composants naturels (eau, sable, gravier et ciment), le béton présente des atouts écologiques puisqu’il est inerte et stable. Il ne pollue ni le sol ni l’eau à son contact, il ne produit aucune réaction chimique ou physique n’émettant aucune matière dangereuse !

Par ailleurs, nos process de fabrication ont énormément évolué et sont attentifs aux consommations d’eau et d’énergie… Le béton ne génère pas beaucoup de déchets au cours de sa fabrication. En effet, les surplus de béton non réutilisables équivalent à environ 2 brouettes par jour et par usine, ce qui est très peu en regard des quantités produites quotidiennement !

Notre démarche en faveur du développement durable s’inscrit dans des actions concrètes et sur le long terme. Nous refusons tout “greenwashing“ et nos actions parlent d’elles-mêmes ! En 2011, nos équipes ont symboliquement planté des arbres fruitiers sur tous nos sites de production. Quelle plus belle marque de notre engagement écologique qu’un cerisier en fleurs ?
Cette année, la sensibilisation portera sur la collecte des piles usagées… Outre nos efforts sur les cycles de fabrication et nos produits, nous nous attachons à développer les petits gestes de chacun au quotidien…

R : Qui plus est, vous semblez également très attaché à l'esthétique des sites sur lesquels vous intervenez…

PM : Les collectivités sont de plus en plus attentives à l’environnement, tant d’un point de vue écologique qu’esthétique et c’est pourquoi Stradal propose plusieurs solutions préfabriquées.
 
Les caveaux autonomes NF que nous garantissons étanches, minimisent les nuisances liées aux cimetières et c’est un atout pour la protection des sols et des nappes phréatiques. Équipés de leur système de filtration-épuration des gaz, ils sont également une solution aux contraintes d’hygiène puisque, en favorisant l’accélération de la décomposition des corps, ils permettent une reprise de concession à l’échéance et une remise en service plus simple, dans des conditions d’intervention plus confortables pour les équipes.

Côté esthétique, les dalles à engazonner qui ferment la partie supérieure du caveau peuvent recevoir une couche de terreau pour gazon. Cela donne une note de verdure et permet à la sépulture de se fondre imperceptiblement dans l’environnement. En cinéraire, les cavurnes sont une solution intéressante pour un cimetière paysager.

Nous avons également des gammes qui favorisent une harmonie cohérente entre l’espace funéraire et l’espace cinéraire, comme par exemple l’enfeu Tempo’ris et le columbarium Tempo, avec chacun une tablette pour un fleurissement individualisé des sépultures, attention toujours appréciée des familles.


R : Parmi les nombreux sites que vous avez réalisés, quelle aura été votre valeur ajoutée sur des chantiers tels que Vallauris, Cestas, Rousset ou encore Thiais ?

PM : Le vieux cimetière de Vallauris s’appuie sur une forte déclivité qui lui donne tout son cachet. En installant nos enfeus le long du coteau, on optimisait la superficie disponible du cimetière. La résistance mécanique de ces caveaux hors sol permettait une superposition tout en accueillant sur le dessus, une terrasse végétalisée non circulée. Nos enfeus Tempo’ris et nos columbariums Tempo ont une même esthétique, ce qui apporte une cohérence harmonieuse aux aménagements funéraire et cinéraire. Les abords du cimetière offrant peu d’accessibilité, l’un des enjeux a également résidé dans la fluidité des approvisionnements pour ne pas bloquer le centre historique de la ville.

Le cimetière de Cestas s’inspire du patrimoine local et de la forêt landaise qui le borde. Pour respecter les allées du site, le nouvel agencement alternait sur un rythme asymétrique, la disposition de caveaux autonomes à ouverture frontale, disponibles en deux, quatre et six places. L’organisation de notre logistique s’est donc calée sur l’ordre de pose dans les tranchées pour gagner en efficacité lors du chantier.

Quant à Rousset, il s’agit de la création d’un cimetière neuf où le maître d’œuvre paysagiste  et le maître d’ouvrage ont fait le choix de nos caveaux autonomes NF. Stradal a également fourni un ossuaire dont le volume a été calculé et dimensionné selon les besoins du futur cimetière. 

Même si la réalisation de Thiais est plus ancienne, c’est un bel exemple d’aménagement de carrés des indigents. Les collectivités sont de plus en plus confrontées au phénomène sociétal et la crise économique a aggravé la situation. Par l’utilisation de béton blanc, de caveaux autonomes, voire de dalles spécifiques, l’équipe de Stradal peut présenter des solutions pertinentes.

R : Pour conclure, y a-t-il un futur projet ou un sujet que vous souhaitiez aborder ?

PM : Nous restons très attentifs à l’évolution du marché funéraire et aux besoins des collectivités locales. C’est par l’écoute et la collaboration avec ces professionnels que nous pourrons poursuivre le développement des solutions d’aménagement de cimetière.

Propos recueillis par
Steve La Richarderie

Instances fédérales nationales et internationales :

CPFM - Confédération des Professionnels du Funéraire et de la Marbrerie FFPF - Fédération Française des Pompes Funèbres UPPFP - Union du Pôle Funéraire Public CSNAF - Chambre Syndicale Nationale de l'Art Funéraire UGCF - Union des Gestionnaires de Crématoriums Français FFC - Fédération Française de Crémation EFFS - European Federation or Funeral Services FIAT-IFTA - Fédération Internationale des Associations de Thanatoloques - International Federation of Thanatologists Associations